pub
Santé

AIMES-AFRIQUE/FRANCE pour une synergie d’action en faveur de l’Afrique

Advertisement

Beaucoup d’initiatives de développement, principalement du domaine de la santé s’enregistrent ces derniers temps sur le continent africain, particulièrement au Togo. Ce pays a le mérite d’avoir connu la genèse d’une ONG qui a choisi d’amener l’hôpital vers la population. Le concept s’impose et s’exporte aujourd’hui hors du Togo voire en dehors du continent africain. La France a bénéficié de sa représentation en janvier dernier, et déjà des avancées sont en train de se réaliser pour la mobilisation des ressources au sein de la diaspora, prête à accompagner l’ONG dans ses oeuvres socio-humanitaires d’envergure.

Face aux divers maux et fléaux auxquels se heurtent sans cesse les populations pauvres de l’Afrique au plan sanitaire, l’ONG AIMES-AFRIQUE, Association Internationale des Médecins pour la Promotion de l’Education et de la Santé en Afrique a initié depuis 2005, année de sa création, des missions humanitaires médico-chirurgicales gratuites d’envergure pour soulager les nécessiteux. Ces vastes campagnes de consultation foraine périodiquement initiées sur toute l’étendue du territoire togolais ont intégré d’autres pays de la sous région, comme le Mali, le Burkina. L’expérience a été couronnée de succès au regard de l’engouement suscité à chaque passage de l’ONG. Les données statistiques viennent apporter plus de précision sur cette réussite : Près de 250 000 consultations médicales spécialisées réalisées au terme de 300 missions humanitaires effectuées, pour environ 10 000 cas d’opérés. Elle mérite d’être étendue à l’ensemble de l’Afrique et au sein de la diaspora pour satisfaire le plus grand nombre d’autres cas sur le continent. Le besoin étant visiblement énorme.

Dans cet élan, et pour plus de d’actions, l’ONG étend ses réseaux vers d’autres pays où elle s’implante. Ainsi, des représentations sont entrain d’être implantées dans divers pays. Après la France, le Mali et le Burkina-Faso, c’est le tour des USA d’accueillir sa représentation en juin prochain. Et les choses bougent beaucoup en ce sens.

Actuellement, du côté de l’Héxagone, Ladi FIAGA , Président de la représentation française de l’ONG, et les siens mettent les bouchées doubles pour relever le défi. Celui de mobiliser les compétences nécessaires et disponibles au sein de la diaspora africaine en France pour les mettre au service noble du continent africain, dans le cadre des missions humanitaires et gratuites de AIMES-AFRIQUE en faveur de la population pauvre africaine.

Ne dormant jamais sur ses lauriers, le Président-Fondateur de l’ONG, Dr. Michel Serge KODOM s’est dépêché auprès d’eux en France pour leur prêter main forte.

Rappelons que le Gouvernement togolais vient de doter l’ONG d’un accord de siège, en avril dernier. Une marque de reconnaissance de la part des autorités pour les actions de développement que poursuit l’ONG dans le but d’améliorer notablement les conditions de vie de la population en Afrique.

Advertisement