pub
Faits divers

Le scam 419 a encore frappé

Advertisement

L’Agence Xinhua rapporte mercredi que le député du Canton de Vaud (Suisse), Gabriel Poncet (photo), a été kidnappé le 19 février à son arrivée à Lomé avant d’être libéré par la gendarmerie 48h plus tard.
En octobre dernier, des escrocs avaient fait croire à la victime par un simple email qu’un membre de sa famille, Patrick Poncet, décédé accidentellement à Lomé une douzaine d’année plus tôt, avait laissé une fortune de 12,5 millions de dollars sur un compte bancaire dans une banque de Lomé.
Une escroquerie vieille comme le monde et qui a même un nom, le scam 419. Inventée par des Nigerians et réalisée par courrier classique dans les années 80, le phénomène s’est largement développée grâce à internet. Chaque année des centaines d’internautes se font piéger.
Un peu naïf, M. Poncet s’est rendu au Togo pour y rencontrer les « gestionnaires » du compte bancaire et organiser avec eux le transfert des fonds, moyennant commission.
Arrivé à l’aéroport de Lomé, le Suisse est accueilli par son contact
Francis Raymond Akakpossa. Mauvaise surprise, il se retrouve prisonnier dans une maison de la banlieue de Lomé avec des ravisseurs qui exigent un million d’euros pour sa libération.
La gendarmerie a arrêté Akakpossa, un Togolais, mais est toujours à la recherche de deux Béninois et de deux Nigérians.

Advertisement