pub
Société

Wawa1 : Le Maire ASSAMOAH Yao Ogah active la machine du développement de sa Commune

Advertisement

 

Réhabiliter et aménager plusieurs pistes rurales et les rues de la ville de Badou, c’est l’un des volets des actions prioritaires que prévoit le Maire ASSAMOAH Yao Ogah dès sa prise de fonction à la tête de la Commune Wawa1. Il s’agit d’un vaste programme de connectivité des villages visant le développement agricole et commercial, l’amélioration des conditions de vies des populations et la lutte contre la pauvreté dans la commune.

Ce vaste programme d’ouverture, de réhabilitation et d’aménagement des pistes rurales dans la Commune Wawa 1, a démarré par l’ouverture par la population de la piste N’taré Kopé – Gnalabè dans le canton de Késsibo long de 15 Km pour désenclaver le village de Gnalabè.

Le projet a démarré depuis 3 mois et chaque Vendredi la population mobilisée et motivée par la détermination de régler définitivement le problème de son enclavement se retrouve sur le chantier pour les travaux avec l’appui du Maire.

Une fois encore, le Vendredi 21 Aout 2020, le Maire est allé apporter son soutien à cette population. Des vivres et des non-vivres ont été envoyés au préalable pour encourager ces hommes et femmes munis de coupes – coupes, de dabas, de pioches de houes ;Bref, de tout matériel local et petit outillage qui peut servir à ouvrir la piste rurale à la main.

Pour le Maire ASSAMOAH Yao Ogah, le village de Gnalabè est situé dans une cuvette, entouré de montagnes et très difficile d’accès. Les populations et celles environnantes à elles seules produisent plus de 25% de produits vivriers de la Commune. Pourtant, ces populations éprouvent d’énormes difficultés à évacuer leurs produits. Lorsque les villageois tombent malade, ou que les femmes enceintes doivent aller suivre leurs consultations prénatales ou accoucher, l’accès au centre de santé le plus proche devient un véritable calvaire et les femmes accouchent souvent sur le chemin, des enfants qui malheureusement pour la plupart de temps ne survivent pas à cause du voyage et des conditions d’accouchement. C’est fort de ces constats que, les populations de Gnalabè avec l’appui de la Mairie de Badou ont décidé d’ouvrir à la main une piste partant du village de N’Taré-Kopé. A ce jour, 6 kilomètres de voies sont déjà tracés.

Le présent projet aura à court et à moyen terme comme impact l’augmentation de la production agricole due à la facilité d’écoulement vers la commercialisation et l’accessibilité aux services sociaux de base (centre de santé, école, administration locale) a ajouté le Maire ASSAMOAH Yao Ogah.

 

 

landrykoss

 

 

Togoportail, l’information à votre portée

Advertisement

Publier un commentaire