pub
Social

Togo : L’UNCIT se réjouit avec les veuves musulmanes

Advertisement

L’Union nationale des convertis à l’Islam au Togo (UNCIT) est habituée aux actions humanitaires envers les veuves musulmanes. Elle a toujours été à leurs côtés dans les moments de joie comme de peines. Après les avoir aidé à fêter la Tabaski 2020, l’UNCIT les a de nouveau réunis ce samedi à Lomé.

C’est dans le cadre de la première édition de la journée de réjouissance à l’endroit des veuves musulmanes célébrée ce 08 août 2020 au sein de l’espace Eyiwa Land à Agoè. Cette rencontre s’est déroulée dans le strict respect des mesures barrières en vigueur pour freiner la propagation du nouveau coronavirus.

Cet événement marqué par des moments de prières, d’exhortations a aussi permis à ces femmes de se détendre. Elles ont eu l’occasion de danser, chanter et de se relaxer dans une ambiance conviviale et fraternelle. De nombreuses personnalités à savoir Togbui Issifou Saka Koffi, chef du village de Davié-Djogbé, la représentation de la FODES, par son Directeur Général, le diplomate Cheick Abdoul Kahar , le Directeur général de Barakat City, M.KEKEOU Moubachir étaient présentes.

Les différentes personnalités ont insisté sur la nécessité de rester soudés et solidaires dans la religion musulmane. Pour elle, il est important de préserver les acquis de la vie en communauté et de passer par l’amour du prochain pour rester uni au nom d’Allah. Elles exhortent tout le monde à faire de l’amour du prochain, une pierre pour se bâtir.

Photo de groupe

El-Hadj Komina Mohamed, président de l’UNCIT a expliqué le bien-fondé de son initiative d’aider les veuves et les orphelins. Pour lui, tout le monde passera un jour ou l’autre dans l’au-delà. Dans l’optique d’aider ces veuves à sortir de la pauvreté, il est décidé de leur porter assistance à tout moment et pas que dans les moments du carême.

« Notre souhait est de créer de l’emploi. Nous y tenons beaucoup depuis plus de 25 ans d’existence. Car une femme qui travaille est une femme qui prend bien soin de toute sa famille. Dans les prochains mois, nous allons organiser des formations spéciales à l’endroit des femmes comme celle en fabrication de savons, entre autres. La finalité est d’arriver à une étape ou elles jouissent d’une bonne autonomie financière et aient donc la capacité de prendre en charge leurs familles et de garantir l’avenir de leurs enfants», a souhaité le président de l’UNCIT.

Il profite de l’occasion pour lancer de nouveau un appel au gouvernement togolais. El-hadj Mohamed plaide vivement pour la mise à disposition de terres pour la construction d’une usine en vue de créer de l’emploi pour toute la jeunesse. Le président de l’UNCIT s’attend à un décret présidentiel en ce sens et saisit l’opportunité pour adresser ses encouragements au gouvernement et partant le Chef de l’Etat pour les efforts et la mise en place du Plan national de développement (PND). Son projet de création d’usines et d’autres activités génératrices de revenus cadrent bien avec les objectifs du PND.

La Rédaction

Togoportail, l’information à votre portée 

Advertisement

Publier un commentaire