pub
Société

Commune Anié2 : A la découverte du Scoop Kaché Adjo d’Oké Adogbénou

Advertisement

 

Les collectivités territoriales sont des acteurs clés de la transition sociale et écologique, vers une agriculture et une alimentation durables, respectueuses des humains et de la planète.

Dans la commune Anié2, dans le canton d’Oké Adogbénou, un scoop de femmes et hommes agriculteurs est née. C’est le Scoop Kaché Adjo d’Oké. L’initiative vient De M. Ogouhoundé Kokou, Maire de la Commune Anié2. L’idée est de produire des denrées alimentaires sur 50 hectares de terrain, aménagés.

Selon le Maire, Au Togo, l’agriculture joue un rôle économique important. Le pays profite de son potentiel agricole à cause de la forte productivité. Soutenir la culture pourrait permettre de contribuer au progrès socio-économique des communautés rurales du pays, notamment avec la création d’emplois, l’autonomisation des agriculteurs et le développement du secteur agricole.

Si l’activité permet aux femmes et hommes d’améliorer le quotidien de leurs ménages, ces agriculteurs rencontrent d’énormes difficultés liées à l’usage d’un matériel archaïque. Le manque de machines agricoles et la non-maîtrise de la gestion de l’eau entravent la productivité de leur exploitation.

La Commune veut apporter son expertise et faire de ces agriculteurs, des acteurs clés et compétents. En les réunissant en scoop, ils bénéficieront d’un appui de l’Etat à travers le ministère de l’Agriculture.

Par ailleurs, le but de la création du scoop est d’améliorer les conditions des travaux agricoles des coopérants pour favoriser la modernisation dans la zone, ainsi améliorer les conditions de vie des membres.

Ainsi, les acteurs qui sont les femmes et les hommes agriculteurs vont produire des denrées alimentaires sur un terrain de plus de 50 hectares aménagé par les tracteurs qui vont être achetés par le scoop. Ils vont créer un auto-emploi, favoriser une autonomisation financière des agriculteurs membres du scoop. Ainsi ils vont permettre le développement du secteur agricole.

En effet, ces acteurs vont réussir leur scoop,en travaillant bien avec ardeur et détermination dans le respect des statuts et règlement intérieur du scoop. Toujours selon le Maire, la mairie, va aider le scoop par un appui technique et financière si possible, pour les formations et autres besoins dans la mesure du possible.

Les difficultés

Selon le Maire, elles sont d’ordre financier et technique pour le démarrage effectif de certaines travaux et activités. Aussi les difficultés fonciers sont à noter en ce qui concerne l’acquisition d’espace pour grouper les exploitations agricoles.

Les grands défis

“Les grands défis sont une parfaite modernisation de l’agriculture mécanisée. Ceci dans le respect des normes de non-destruction de l’environnement” a-t-il précisé.

Culture contre saisons

Conservation de l’environnement et Gestion rationnelle des ressources naturelles, etc…….

Les perspectives d’avenir.

Pour le Maire, les perspectives d’avenir reposent sur une réorientation de la production sur une agriculture Bio. Elle va prendre en compte la culture maraîchère contre saison avec la maîtrise de l’eau. Avec la foresterie avec des essences fertilitaires et forestières. Il y a aussi la réduction de la pauvreté, l’augmentation des surfaces cultivables, l’enregistrement des différentes Coopératives et la recherche de marchés.

 

 

Landrykoss

 

 

Togoportail, l’information à votre portée

 

 

 

Advertisement

Publier un commentaire