pub
Développement

Tourisme : En 2018, les recettes hôtelières au Togo étaient estimées à quarante-huit (48) milliards de francs CFA

Advertisement

 

 

En 2018, les recettes hôtelières au Togo étaient estimées à quarante-huit (48) milliards de francs CFA. Un bilan très encourageant et à féliciter.  Pays d’accueil, dit-on souvent. Le Togo dispose d’importants atouts touristiques. La diversité des paysages répartis dans les cinq (05) régions, les sites et monuments reconnus à l’international (dont un, inscrit au patrimoine de l’Unesco) et la bande côtière de plages aux sables fins, sur 45 km, sans oublier les hôtels (plus de 500 recensés sur le territoire) qui font des chiffres d’affaires colossaux chaque année, voilà autant d’atouts qu’il y a dans le pays.

Le Pays a engrangé des résultats encourageants dans le secteur du tourisme en 2018 en matière de recettes hôtelières. Ces recettes étaient estimées à quarante-huit (48) milliards de francs CFA, soit 3,3 milliards de plus que l’année précédente (44,7 milliards). Cette hausse des recettes est due à l’augmentation du nombre de touristes. Au total, plus de 712.000 touristes ont foulé le sol togolais en 2018, soit un accroissement de 145.236 (26%) par rapport à l’année précédente au cours de laquelle 566.764 touristes ont visité le Togo. En dehors de l’augmentation du nombre de touristes et des recettes hôtelières, le secteur a généré près de 8000 emplois grâce aux activités touristiques.

Des perspectives impressionnantes

L’Etat veut faire du tourisme un secteur porteur. Le Plan national de développement (PND) va faire passer sa contribution au Produit intérieur brut (PIB) à deux chiffres dans les années à venir. Précisément, ce coup de pouce fera créer au moins 10.000 emplois décents d’ici 2022. Déjà, un slogan (Go To Togo) a été créé pour la promotion du secteur. Un accent particulier sera mis sur le développement du tourisme balnéaire, culturel, sportif, l’écotourisme et le tourisme bleu. Le tourisme d’affaires sera aussi pris en compte.

Plusieurs chantiers sont annoncés pour l’année 2020. Selon un document de planification élaboré par le gouvernement, le développement du secteur s’articule autour de trois (03) grands axes. Il s’agit de valoriser le patrimoine culturel, développer le tourisme bleu et le tourisme vert. Par conséquent, il est prévu d’aménager les abords du Lac Togo, de la cascade de Womé et du site d’Avévé ainsi que la valorisation du site des hauts fourneaux de Nangbani. En outre, le pays va faire passer le nombre de visiteurs pour 100 habitants, de 3,2 en 2015 à 05 en 2022 et les recettes par visiteur de 520 dollars en 2015 à près de 700 dollars en 2022. La labélisation systématique et le rating, la facilitation du financement des investissements, l’amélioration du cadre juridique et organisationnel dans le secteur sont entre autres actions qui sont également prévues. Elles vont permettre la diversification, l’accroissement et la valorisation de l’offre touristique et hôtelière.

 

 

Landrykoss

 

 

Togoportail, l’information à votre portée

Advertisement

Publier un commentaire