pub
Au fil des questions réponses

Togo : Bilan de la première session ordinaire de l’Assemblée Nationale Sena Alipui, président du groupe parlementaire UFC nous en parle sur NANA-FM

Advertisement

 

Sur la Radio NANA-FM de Lomé ce lundi 6 juillet 2020, le président du groupe parlementaire Union des Forces du Changement (UFC), Sena Alipui donne un aperçu global des activités du parlement et fait  le point de plusieurs lois votées notamment :dans le secteur agricole, habilitation au gouvernement de légiférer par ordonnance, la privatisation de Togocom et de la NSCT, l’Etat d’urgence sanitaire, texte sur le nucléaire,levée d’immunité d’Agbéyomé, affaire Adjaklya u cours de la première session parlementaire 2020.

Les députés ont optimisé l’usage des ressources que l’Etat a mis à leur disposition. En effet, le Togo était en crise et donc tout les poussait à arrêter les opérations. Mais au niveau de l’Assemblée, la présidente de l’Assemblée Nationale a pris des dispositions pour qu’elle puisse continuer à tourner.

En termes des mesures barrières, des efforts ont été faits pour respecter la distanciation, le lavage des mains avant la pénétration du parlement. D’autres députés ont même participé à des réunions internationales en ligne. D’autres ont fait du télétravail depuis leurs domiciles.  Tout comme les autres institutions, le parlement aussi a pris des dispositions pour continuer à tourner et en 4 mois, il a adopté cinq textes a expliqué Sena Alipui en introduction.

Adoption de la loi relative au secteur agricole.

Trois choses ont amené les députés de l’UFC a voté ce texte.

Une idée globale selon Sena Alipui, en 2009, la NSCT avait une production de 27000 tonnes.  Etant en déconfiture, problème de gestion et financiers, criblé de dettes, production de 27000 tonnes, au lendemain de la signature de l’accord RPT-UFC de cette période jusqu’à maintenant, la production de coton a augmenté de plus de 400 %.  L’année passée, le résultat net de l’entreprise est de 4 milliards environ. L’objectif de 200000 tonnes fixé pour 2022, s’annonçant impossible à atteindre, en raison de la récente campagne cotonnière terminée avec 116000 tonnes, alors demain on fait comment pour atteindre 200000 tonnes.  Pendant que la pandémie à coronavirus est arrivée, nous avons un état qui a des moyens limités, il faut se tourner vers quelqu’un qui a de l’argent à investir pour relancer le secteur et nous permettre d’atteindre les 200000 tonnes à partir desquelles, on peut installer des usines de transformation de produits Cotonniers pour faire des tissus.  L’augmentation de la production elle-même crée plus d’emplois et plus d’activités connexes comme l’élevage.

Privatisation de Togocom et de la NSCT

Les privatisations ont réussi au Togo à en croire Sena Alipui. La BTD qui a été reprise par Orabank,  est une banque qui fonctionne très bien, beaucoup de togolais en bénéficie des fruits et la banque dégage de très bons résultats. La BIA a été reprise à un moment donné par les Belges parce que il y a eu un peu de ménage et ensuite ça a été repris par les marocains. Est-ce qu’il faut s’arrêter seulement au secteur bancaire ? Je dis non. Il faut adhérer au processus, donner une chance au processus d’aller à son terme et ensuite on fait une évaluation. Avec le PND, nous espérons qu’une amélioration des services de l’OTR et plus de souplesse vont rendre le climat des affaires plus favorable.

L’Etat d’urgence sanitaire.

Selon Sena Alipui, la situation sanitaire au Togo est préoccupante. Le gouvernement a fait beaucoup d’efforts en instaurant le couvre-feu, en mettant en place un comité de gestion de la crise, en important beaucoup de matériels, en impliquant les députés qui ont dépensé plus de 100 millions pour aider les populations et le groupe parlementaire également a fait des dons au compte gouvernemental.  Le gouvernement a fait beaucoup d’efforts et maintenant, il faut mettre les choses en perspective. Aujourd’hui, les cas augmentent rapidement. Comparé avec les autres pays, le Togo en date du dimanche 5 juillet compte 676 cas avec 15 décès selon les données de l’OMS, données comparatives au Bénin qui a 1200 cas avec 21 décès, le Ghana qui a 19388 cas avec 117 décès, le Burkina est le plus proche de nous avec 987 cas et 53 décès. Ces données sont consultables sur le site de l’OMS.

Texte sur le nucléaire.

Les cinq textes adoptés par l’Assemblée Nationale sont disponibles de sur le site de l’Assemblée nationale. La population va trouver les exposés des motifs, la modification, toutes les données sur www.alipui.com

 

Levée d’immunité.

Sur cette question Sena Alipui souligne que, les députés ont fait la rentrée parlementaire le 03 mars et le 16 mars, ils ont levé l’immunité du Dr AGBEYOME mais l’UFC a voté abstention.

Affaire Adjakly.

Sena Alipui balaie du revers de la mains les propos sur les réseaux sociaux et déplore l’absence de preuve du journal pour étayer ses allégations. Il appelle la justice à intervenir afin de situer la responsabilité des uns et des autres.

Pour finir, SenaAlipui, président du groupe parlementaire UFC encourage les togolais à continuer à suivre les mesures barrières pour que nous nous protégions.

 

Landrykoss

 

Togoportail, l’information à votre portée

Advertisement

Publier un commentaire