pub
Développement

Electricité : le Togo va construire 06 centrales de production

Advertisement

 

 

L’accès à l’eau potable et à l’électricité fait partie des 17 Objectifs de développement durable définis par les Nations unies. A ce sujet depuis 2005, le Togo a adopté des programmes et posé des actions concrètes sur le terrain. Ces différentes initiatives sont en train de porter leurs fruits, au grand satisfecit des populations bénéficiaires qui ont de la lumière de qualité à un coût abordable. En mars 2020, les réformes opérées ont permis au pays de faire un bond de six (06) places au niveau de l’indicateur du raccordement à l’électricité (classement Doing Business). Pour les prochaines années, les autorités veulent construire au moins six (06) centrales de production d’électricité pour un accès garanti sur l’étendue du territoire.

La marche vers l’indépendance énergétique du Togo a été entamée grâce à la construction de la centrale « Kekeli » qui sera mise en service au premier semestre 2020. Le processus va être accéléré avec la construction de 06 unités de production : 03 centrales solaires (Blitta ; Sokodé ; Awandjélo) qui seront mises en service dès le début de l’année 2021 et 03 centrales hydroélectriques mises en service avant 2025. Ce sont les objectifs principaux qui régissent le nouveau mandat du chef de l’Etat togolais.

En effet, ces actions permettront d’atteindre un taux d’électrification de 75% en 2025 avec en ligne de mire, l’objectif de 100% en 2030 en s’appuyant notamment sur l’accès de 300.000 foyers à l’énergie à travers des kits solaires Cizo ; la poursuite du programme de chèque solaire de 2000 francs CFA que le gouvernement met à disposition des foyers pour faciliter leur accès à l’électricité ; l’installation de 120.000 lampadaires solaires dans les zones rurales couplées à la mise en place d’un programme de maintenance à long terme des lampadaires.

Déjà, la construction de la centrale photovoltaïque de Blitta a été lancée en début février 2020 à Blitta (localité située dans la région centrale, à 262 km de Lomé). Elle a une capacité de 30 MW, extensible à 50 MW et est estimée à près de 35 millions de dollars. La centrale devrait être opérationnelle d’ici le mois de juin.

Une autre centrale thermique (Kekeli Efficient Power) dont la signature de convention de concession a été signée en 2018, a une capacité de 65 MW, coûte 77 milliards de francs CFA et est financée à hauteur de 30% par Togo Invest, la holding étatique d’investissement et le groupe industriel Eranove. La construction de cette nouvelle centrale portera la capacité de production propre du Togo à plus de 200 MW contre une demande nationale actuelle de 230 MW. Ce qui constitue une disponibilité d’énergie rassurante qui va être complétée par la construction d’autres centrales.

 

Landrykoss

 

Togoportail, l’information à votre portée

Advertisement

Publier un commentaire