pub
Société

Les femmes transformatrices de poissons peuvent compter sur le PASA

Advertisement

Les femmes transformatrices de poissons peuvent compter sur le PASA

 

Renforcer les capacités productives des bénéficiaires du projet au sein des filières sélectionnées et de promouvoir un environnement (public et privé) susceptible d’accompagner le développement du secteur agricole (au sens large). Tels sont les objectifs spécifiques que visent le Programme d’Appui aux Secteurs Agricole (PASA) en soutenant les femmes transformatrices de poissons afin qu’elles s’adaptent aux normes environnementales prônées par les ODD.

Depuis longtemps restée artisanale , la transformation des produits halieutiques par les femmes est devenue aujourd’hui chose facile et rapide grâce à la mise en place des fours améliorés. Ces dispositifs sont donc possible grâce à l’appui du PASA afin d’améliorer et de développer la gestion des produits issus de la pêche.

Plus de 500 femmes transformatrices de poissons vont jouir des avantages de ces fours qui ont une capacité de production de 150 à 200 kg en 04 heures selon la taille des espèces et 450 à 600 kg par jour de poissons fumés. Ils amélioreront la qualité de production de poissons fumés au Togo et les conditions de vie des acteurs de filière pêche et aquaculture. Ils favorisent également une meilleure maîtrise des pertes post-capture qui peuvent aller jusqu’au-delà de 50% pendant les saisons de pluie ou par temps nuageux. Par-dessus tout, ils protègent les fumeuses de poissons contre les maladies oculaires souvent engendrées par la fumée.

A travers ce projet le PASA attend limiter les impacts liés au déboisement anarchique des forêts. Nous y reviendrons.

 

 

Prudence A.

 

Togoportail, l’information à votre portée

 

 

 

Advertisement

Publier un commentaire