pub
Développement

Industrie agroalimentaire : 38 milliards de francs CFA mobilisés pour la phase pilote mise en œuvre à Kara

Advertisement

Le Togo veut tirer un grand profit  du secteur agricole qui emploie au moins 60% de la population à travers la mise en place des industries agroalimentaires à travers les agropoles. Pour rendre prospère l’industrie agroalimentaire, le pays s’est doté d’un projet pilote d’agropole dénommé « pôle de croissance agricole ». Pour accroître les chances de tenir le pari, des fonds ont été mobilisés et sont destinés à soutenir le projet, lequel vise à soutenir les agriculteurs, à rehausser la compétitivité du secteur et à garantir la sécurité alimentaire sur l’étendue du territoire.

Le gouvernement togolais a mobilisé 38 milliards de francs CFA pour la phase pilote mise en œuvre à Kara. Son objectif est de développer dix (10) agropoles à l’horizon 2030 et de lancer deux (02) autres projets au cours des trois (03) prochaines années.

Les régions des Savanes, Kara, Centrale et Plateaux ont une population exclusivement agricole qui a pris du poil de la bête ces dernières années grâce au soutien des autorités qui ont mis en place le Mécanisme incitatif de financement agricole fondé sur le partage des risques (MIFA-SA) ainsi que d’autres projets non moins importants. De fait, la mise en place des agropoles permettra aux régions de résister, entre autres, aux caprices de la nature, en particulier en période de sécheresse. Des infrastructures logistiques seront construites dans ces régions et faciliteront la mise en place de parcs agro-industriels (électrification, eaux, télécommunication). Ceci aidera les petits agriculteurs et les gros investisseurs du secteur agricole à poursuivre sans difficultés majeures leurs activités ou leurs investissements.

A termes, la politique de mise en place des agropoles va contribuer dans un premier temps à réduire la pauvreté, principalement en milieu rural avec une diminution de plus de 15% dans les cinq (05) prochaines années (de 68.7% à 53.7%), à la création d’emplois que les statisticiens évaluent à plus de 24.837 dont près de 40% pour les femmes.

Ensuite, elle créera de la richesse en milieu rural et réduira le déficit de la balance commerciale agricole ; assure le ministère de l’Agriculture, de la Production animale et halieutique.

 

Landrykoss

 

Togoportail, l’information à votre portée

Advertisement

Publier un commentaire