pub
Santé

COVID-19 : Deux cas détectés à Atakpamé :’Faux’ a déclaré, M. BAMAZI Paowa Olivier directeur du CHR d’Atakpamé

Advertisement

 

 

Depuis vendredi circulent sur les réseaux sociaux, des informations selon lesquelles l’Association des Victimes de Tortures au Togo (ASVITTO) a été alertée par des sources que deux cas de malades au COVID-19 seraient détectés positifs à la prison civile d’Atakpamé après avoir été évacués au Centre Hospitalier Régional d’Atakpamé suite à des malaises en prison. Curieux de mieux comprendre et de vérifier cette information, une équipe de la rédaction de Togoportail.net s’est rendue lundi 4 Mai au CHR d’Atakpamé où , elle a échangé avec les premiers responsables qui apportent un démenti formel contrairement à l’information d’ASVITTO.

Pour le directeur régional du Centre Hospitalier Régional d’Atakpamé, M. BAMAZI Paowa Olivier, l’hôpital n’a reçu aucun prisonnier ni en consultation ni aucun n’a été hospitalisé avant de parler d’un cas suspect de COVID-19. “Pour des petites pathologies, les autorités pénitentiaires nous sollicitent pour des consultations bilans, pour ces informations qui circulent sur les réseaux sociaux, j’apporte un démenti formel”, a-t-il dit.

Le directeur régional du CHR rassure l’opinion nationale et les internautes qu’au CHR d’Atakpamé, toutes les dispositions sont prises pour que tous les cas suspects soient identifiés et traités. Le circuit de patient que l’hôpital dispose leur permet d’identifier les suspects et de mettre aussi les nuances entre un cas suspect et un cas confirmé.

Selon le directeur, quand on parle d’un cas suspect, c’est un patient dont la température est élevée et qui répond à un certain nombre de critères qui rentre dans la définition du cas suspect et quand quelqu’un est identifié comme un cas suspect, il est isolé de manière à limiter et à mettre fin à la contamination entre lui et toutes les personnes avec qui il sera en contact. Donc, cet isolement permet de prendre en charge la personne et aussi toutes les pathologies notamment : le paludisme et d’autres . En effet, à coté de Coronavirus, l’isolement permet de prendre en charge par rapport à toutes ces pathologies en attendant que le test soit réalisé à l’IENACH à Lomé pour confirmer ou infirmer.

Depuis l’annonce de cette maladie, le CHR a eu deux cas suspects et après les prélèvements les deux cas sont révélés négatifs . Donc, il n’y a pas encore un cas confirmé de COVID-19 au CHR Atakpamé a indiqué le directeur tout en rassurant la population et les internautes qu’il n’y a pas de cas à Atakpamé.

BAMAZI Paowa Olivier a  également salué la bonne collaboration qui existe entre le CHR qui est un centre de référence et les autres structures sanitaires et tous les acteurs notamment : La Direction Préfectorale de la Santé de l’Ogou, la force anti-pandémie, les autorités préfectorales et communales dans le cadre de cette lutte contre le Coronavirus.

 

landrykoss

 

Togoportail, l’information à votre portée

Advertisement

Publier un commentaire