pub
Développement

Togo : Les répercussions positives sur les femmes bénéficiaires du PASA

Advertisement

Dans le cadre des différents programmes de la politique économique œuvrant à la stabilisation et au rétablissement des grands équilibres macro-économiques, le Gouvernement togolais grâce au PASA a procédé au financement des femmes de Blitta  visant à contribuer à l’accroissement des activités de production de beurre de karité afin de promouvoir le développement local. Cette production occupe plus de la moitié des femmes dans la région et a d’énormes impacts sur la population.

Sur le plan national et local, le PASA dans sa composante 1 a contribué au développement durable de sa zone d’intervention en renforçant la compétitivité de l’économie à travers la mise en place des meilleures conditions de gestion et d’exploitation des ressources en milieu rural. Sur le plan environnemental, le projet a entraîné principalement  une meilleure gestion des ressources en eaux et sols et une amélioration du potentiel humain ;  une bonne maîtrise des techniques de rationalisation.

Par ailleurs, les ouvrages de lutte anti-érosive, de conservation de l’eau, les plantations communautaires envisageables dans le cadre du projet, ont fortement contribué à la reconstitution des ressources agro-pastorales, à l’amélioration de la biodiversité biologique d’importance majeure pour l’environnement local et global et à l’atténuation des impacts liés aux changements climatiques.

Sur le plan social, les impacts positifs des activités du projet, pour l’essentiel, concernent: l’amélioration des techniques et des systèmes de production du beurre de karité ;la réduction des pertes après récolte; l’amélioration des revenus et des conditions de commercialisation ; une meilleure valorisation de la production par la transformation; l’élargissement de la gamme des productions et le renforcement des compétences des différents acteurs intervenant sur les filières agricoles (producteurs, commerçants, transporteurs, opérateurs économiques) .

Au niveau du cadre de vie des populations, les impacts porteront sur : la lutte contre la famine ; la création d’emploi (réduction du chômage et de l’exode des jeunes par la création d’opportunités d’emplois locaux) ; l’amélioration des conditions de vie spécialement pour les femmes avec une amélioration significative de leurs revenus. Le projet offrira, par ailleurs, aux jeunes entrepreneurs la possibilité de bénéficier d’un encadrement technique et d’un appui au financement innovant et inclusif.

 

Prudence A.

 

Togoportail, l’information à votre portée

Advertisement

Publier un commentaire