pub
Développement

Les femmes transformatrices de noix de Karité à Blitta ont innové grâce au PASA

Advertisement

 

Le Programme d’appui au secteur agricole (PASA), dans sa composante 1, vise à soutenir la production des cultures vivrières stratégiques (café, cacao, coton etc.) et la production halieutique. Entre 2018 à 2019, 191 sous-projets innovants à l’image des produits togolais ont été financés.

A Warangni dans la préfecture de Blitta (plus de 266 km au nord de Lomé), l’appui du fonds compétitif a été d’une grande utilité pour les producteurs de karité de la société coopérative « Scoops Gnabana ». Ce projet a permis aux producteurs de construire un bâtiment et  d’acheter un torréfacteur ainsi qu’un moulin. Avec ces équipements, le travail de transformation de noix de karité en beurre est devenu moins pénible. Cela a permis de gagner du temps, d’améliorer la qualité et la quantité des produits finis.

D’autres données corroborent l’évolution du travail des femmes dans la localité. De 20 bols par semaine avant l’arrivée des fonds du Pasa, elles sont passées à trois (03) sacs, soit environ 40 bols de noix de karité par semaine. De là, la transformation du karité en beurre a changé les conditions de vie des groupements de femmes car elle demeure leur principale source de revenus.Le beurre ainsi produit est vendu localement brut, ou transformé en produits cosmétiques.Au-delà de l’appui à la transformation, le programme a également apporté son appui aux femmes pour la création et le développement des Activités génératrices de revenus (AGR), a renforcé leurs compétences pour faire entendre leurs voix dans les instances de concertation sur la filière karité.

La filière Karité occupe la majorité des femmes rurales dans la partie centrale et septentrionale du Togo. Elle demeure une importante source de revenus et d’emplois en milieu rural à travers la production et la commercialisation du beurre de karité ainsi que ses produits dérivés. Selon une étude indépendante de LMC International, une firme internationale de consultants en agroalimentaire commanditée par l’Alliance globale de karité et l’Agence des Etats-Unis pour le développement international (Usaid), les exportations de karité sont passées de 50.000 tonnes à plus de 350.000 tonnes par an au cours des 20 dernières années, une preuve du dynamisme et de la vitalité de ce secteur dans le monde.

 

Landrykoss

 

Togoportail, l’information à votre portée

Advertisement

Publier un commentaire