pub
Société

Plan International Suède appuie la FAWE pour la formation des OSC à Atakpamé

Advertisement

 

 

Le Forum des Educatrices Africaines (FAWE), Antenne régionale des Plateaux organise du 4 au 6 Mars à Atakpamé, un atelier de renforcement des capacités des OSC de la région des Plateaux sur : « Le Genre Transformateur et l’Inclusion en lien avec la Protection des Enfants et Jeunes ».

Avec l’appui financier de Plan International Suède et l’Agence Suédoise de Développement International (ASDI), cette formation se situe dans le cadre du Projet « Renforcement de la Société Civile pour la Lutte Contre les Violences de Genre au Togo ».

L’objectif est de renforcer les capacités de 30 membres de 19 OSC et 3 radios y compris des organisations d’enfants et jeunes de la région des Plateaux dans la maîtrise des nouvelles stratégies et approches notamment sur l’approche genre transformateur et inclusion.

Selon la directrice par intérim Plan International Bureau Atakpamé, Mme ALAKA Adjo, l’enquête MICS de 2010 sur la prévalence des violences basées sur le genre dans les ménages chez les filles de 9 à 18 ans est de 62,5% pour la violence physique, 91,9% pour les violences psycho-morales, 5,5% pour les violences institutionnalisées et 22,5% pour les discriminations. La persistance des violences et inégalités basées sur le genre a amené le gouvernement togolais appuyé par les organisations de la société civile à combattre le mal à travers la mise en œuvre des actions pour assurer le plein épanouissement des enfants.

Pour permettre aux OSC des zones d’exécution dudit projet de s’attaquer aux causes profondes des violences de genre dans les différentes communautés, il est nécessaire d’organiser des sessions de renforcement des acteurs sur le genre transformateur et inclusion en lien avec la protection des enfants et jeunes a expliqué, Mme da SILVERA Emérentienne, coordinatrice FAWE, antenne des Plateaux.

Selon le coordonnateur, M Amouda BADJALA Olivier, ce projet a quatre grands résultats notamment : outiller les inspecteurs, les enseignants, parents d’élèves et responsables des apprentis afin qu’ils puissent éradiquer la violence ; renforcer les capacités des enfants afin qu’ils puisent être les acteurs de leur propre protection ; travailler avec les OSC pour permettre qu’elles soient efficaces, légitime et diversifiées sur le terrain ;travailler avec les leaders communautaires pour lutter contre le mariage forcé des enfants et pour la mise en œuvre, nous travaillons avec les différents acteurs qui sont actifs sur le terrain.

landrykoss

 

Togoporatail, l’information à votre portée

Advertisement

Publier un commentaire