pub
Coopération

Une campagne pour promouvoir la libre circulation des personnes au sein de la CEDEAO

Advertisement

 

La Commission de la Communauté Economique de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) organise, depuis ce mardi 11 février, à Lomé, une réunion de sensibilisation et de plaidoyer sur l’importance de la carte nationale d’identité biométrique et la lutte contre la criminalité transfrontalière. Les travaux dureront deux jours.

La libre circulation est l’un des principes fondateurs de la CEDEAO. L’organisation a toujours misé sur la libre circulation de ses ressortissants de sorte à favoriser et les activités et les voyages. Pour l’heure, le Togo et le Ghana se mettent ensemble pour repasser au peigne fin les réalités liées aux frontières.

Une rencontre s’est ouverte ce mardi 11 février 2020 à Lomé. Elle rassemble les acteurs de la commission de la CEDEAO, d’autres impliqués dans les questions de migration, des douaniers, entre autres.

La rencontre représente un plus dans la campagne de plaidoyer et de sensibilisation sur la promotion de la libre circulation des personnes et la migration régulière dans l’espace de la CEDEAO.

Les acteurs impliqués veulent mettre fin au trafic sous diverses formes au niveau des frontières (drogues, enfants, autres produits illicites…) . Le contexte sécuritaire marquée par les menaces  terroristes obligent les pays de la sous-région à une coopération. En sensibilisant sur les cartes biométriques, la CEDEAO et ses partenaires souhaitent contribuer à une meilleure sécurité et favoriser une traçabilité de ses ressortissants.

 

Jean Junior

 

Togoportail, l’information à votre portée

Advertisement

One Comment

Publier un commentaire