pub
Politique

” Je n’accepterai aucune ingérence dans l’organisation du processus électoral” Faure Gnassingbé à Kara

Advertisement

Devant une marée humaine jeudi à Kara pour son dernier meeting comptant pour les élections présidentielles du 22 février, le Chef de l’Etat, Faure Gnassingbé, candidat sortant s’est adressé aux militants et militantes  en Kabyè, langue parlée majoritairement dans cette région. Dans son adresse, le président candidat s’est réjoui de la fin d’une campagne apaisée qui a permis aux différents candidats d’aller à la rencontre des populations de toutes les régions et des toutes les préfectures.

Faure Gnassingbé a dénoncé la volonté de certaines organisations de s’ingérer dans le processus électoral pour « altérer le choix des togolais ou pour travestir la décision du peuple togolais ».

Le Togo est un pays démocratique et sa souveraineté   doivent être respectée, Une crise postélectorale détruira beaucoup de choses, non seulement pour le Togo mais aussi pour la sous-région ouest-africaine a averti le candidat du parti Union Pour la République (UNIR).

« Nous vous avons dit ce que nous voulons faire, les grands chantiers dans notre pays pour les 5 prochaines années. Tout cela a été fait dans le respect dû à chaque candidat et à la population. Samedi sera le jour du choix décisif, de ce choix important, la parole revient aux Togolais. C’est un choix qui va engager notre pays pour les 5 prochaines années », a déclaré Faure Gnassingbé.

Faure Gnassingbé  a invité les populations de Kara à sortir massivement pour voter. L’ambition pour lui est de remporter le scrutin dès le 1er tour le samedi prochain.

Pour le président Togolais, le pays est en train de tourner une page.

« Il nous est arrivé de nous déchirer après les élections. Mais aujourd’hui, nous avons vidé toutes les réformes que nous avons décidées », a-t-il expliqué.

« Nous avons parcouru un chemin important pour arriver là où nous sommes, pour organiser des élections paisibles, ouvertes, transparentes, libres… Aucun processus n’est parfait mais à chaque élection, nous améliorons », rappelle Faure Gnassingbé.

Je n’accepterai pas aucune ingérence dans l’organisation du processus électoral a laissé entendre Faure Gnassingbé.

« Nous n’avons pas besoin d’un tuteur pour nous diviser, pour nous dire quoi faire sur le processus électoral… Je ne l’accepterai pas. Je le dis parce que ces derniers temps, cela n’a pas toujours été le cas », a martelé Faure Gnassingbé.

Sur le sujet, Faure Gnassingbé estime que le Togo est un pays ouvert mais qui mérite respect. Pour lui, « les choix » et « la souveraineté » du Togo doivent être respectées.

« Nous avons connu des difficultés de par le passé. Nous avons sorti la tête de l’eau. De grâce qu’on ne vienne pas, par des actions détournées ou cachées ouvrir une crise électorale dans notre pays. Ce serait dommageable non seulement pour le Togo mais aussi pour la sous-région », a-t-il souligné demandant à ses partisans d’être serein.

Plus de 3, 600 millions de togolais sont attendus dans les 3900 bureaux de votes samedi pour départager les 7 candidats en course pour la Présidence togolaise.

 

landrykoss

 

Togoportail, l’information à votre portée

 

 

Advertisement

Publier un commentaire