pub
Coopération Santé

Togo: l’initiative de Lomé sur les faux médicaments , le Togo fait sa part

Advertisement

Le sommet spécial  initié par le Togo en partenariat avec la Fondation Brazzaville et qui a réuni au tour de Faure Gnassingbé, le président Maky Sall et Yoweri Museveni et les représentants des chefs d’États annoncés a ouvert officiellement les travaux ce Samedi . Cette initiative de Lomé vise à renforcer et à coordonner la lutte contre le trafic de médicaments et autres produits médicaux de qualité inférieure et falsifiés.

L’initiative de Lomé s’inscrit dans la continuité des efforts consentis ces dernières années par la communauté internationale et la Fondation Brazzaville. C’est-à-dire les engagements de la Convention du Conseil de l’Europe sur la contrefaçon de produits médicaux et de crimes similaires impliquant des menaces pour la santé publique (Médicrime Convention Moscou, 2011). La Convention des Nations Unies contre la criminalité transnationale organisée (dites Convention du Palerme 2000).

Ouvrant solennellement la réunion, le président Faure Gnassingbé a laissé entendre: “C’est avec un engagement ferme que j’ai annoncé ce jour le lancement de L’initiative de Lomé. Ce sommet est essentiel pour le bien-être et l’avenir de nos populations”.

Il a poursuivi en  souhaitant que:”Pour trouver des solutions concrètes et idoines à cette urgence sanitaire causée par le trafic de faux médicaments, nous avons la volonté de lutter contre ce drame humanitaire qui se déroule sous nos yeux dans l’indifférence générale. Il est temps d’agir”

A la fin des travaux une déclaration dite de Lomé caractérise cet engagement résumé en 3 axes : Les pays ont exprimé leur disponibilité à coopérer pour assurer le respect de ces lois et veiller à leurs applications rigoureuses; Les bonnes intentions de Lomé resteront lettres mortes s’il n’y a pas un véritable mécanisme de suivi pour veiller au respect des dispositions prises.

Avec l’appui des partenaires comme la Fondation Brazzaville, les Etats signataires comptent mettre en place les mécanismes nécessaires pour garantir la mise en œuvre de l’initiative de Lomé.

“Nous sommes bien disposés à faire de l’initiative de Lomé un succès. Dès lundi, une plateforme sera ouverte pour permettre à tous les jeunes qui ont des solutions pour mener cette lutte de faire des propositions. Elle sera ouverte à toutes les solutions”, informe Jean-Yves Olivier, président de la fondation Brazzaville.

 

Prudence A.

 

Togoportail, l’information à votre portée

 

Advertisement

Publier un commentaire