pub
Politique

Togo : l’effort sans cesse du gouvernement pour le respect des droits de l’Homme

Advertisement

Depuis 2010, le Togo améliore son classement dans le concert des nations en matière de droit de l’homme. Ces efforts sont mal vus par certains organismes nationaux aux rangs desquels ont peux citer la LTDH qui essaie de peindre en noir tout ce que le gouvernement entreprend en faveur des droits de l’homme.

La souveraineté des Etats implique une responsabilité, et c’est à l’Etat lui-même qu’incombe, au premier chef, la responsabilité de protéger son peuple. … La diversité exige un monde dans lequel tous les individus sont égaux et ont droit au même respect”. Cette assertion est depuis quelques temps respectée par le gouvernement togolais. Mais force est de contacter que certaines organisations de défenses des droits de l’homme ne veulent pas admettre l’effort que fait le pouvoir public afin d’améliorer au quotidien les conditions de vie et de travail de ces citoyens.

Nous les appelons volontiers « les petits esprits ». Ils sont adeptes régulièrement de publication de rapports tendancieux dénonçant des cas de tortures et de violences policières au Togo sans que cela ne réponde aux principes de professionnalisme, d’impartialité et d’objectivité exigés des organisations de défense des droits de l’homme. Ils falsifient, font usage de faux, tordent le cou à la vérité, se cachent derrière des associations de défense des droits de l’homme pour leurs viles besognes dont le motif est de noircir l’image du Togo.

Les petits esprits : nous les définissons comme une catégorie, une petite minorité cela s’entend, une race de Togolais qui souffre de voir le pays avancer, évoluer. Il n’est pas difficile de distinguer dans cette catégorie deux familles : la première est celle qui est consciente que le pays bouge mais feint de ne pas le reconnaître, leurs lunettes noires les en empêchant. Car reconnaître ou admettre les succès du Togo et des Togolais signifierait pour eux l’arrêt ou la mort de leurs activités puisqu’ils n’auront plus de grains à moudre. Alors leur moulin tournerait à vide. Bien plus, les projecteurs devant lesquels ils jouent aux sensationnels s’éteindraient à ce moment-là, les obligeant à quitter petitement la scène sans gloire et surtout sans applaudissements du public qui se serait rendu compte, entre-temps, de leurs supercheries. Ils sont généralement aigres, jaloux et envieux parce que les succès du pays ne portent pas leurs noms.

Nous allons revenir sur le deuxième aspect de ces personnes qui ne savent pas apprécier les bonnes choses.

Prudence A.

Togoportail, l’information à votre portée

 

Advertisement

Publier un commentaire