pub
Développement

Ogou : Plan International Togo agit pour la fin de la défécation à l’Air libre

Advertisement

 

Plan International Togo en collaboration avec les Cellules de Coordination Régionale et Préfectorale des activités Assainissement Total Piloté par la Communauté, (ATPC) ont présenté le projet : « Eau, l’Hygiène et Assainissement » intitulé WASH ou « Santé des enfants et Communauté-Eau ; Hygiène et Assainissement au Togo ».

Dans la Région des Plateaux, seulement 12% des ménages utilisent des installations sanitaires améliorées (QUIBB 2015). C’est dans ce contexte et dans le souci de contribuer à mettre Fin à la Défécation à l’Air Libre (FDAL) que Plan International Togo avec l’aide de la Fondation Pool Due Jensen est en train de mettre en œuvre ce projet qui a une durée de 2 ans et est à sa 3ème phase.

Le volet assainissement va contribuer à améliorer l’accès et l’utilisation des latrines au niveau des familles à travers l’approche de l’Assainissement Total Piloté par la Communauté (ATPC) dans les communes Ogou 1, Ogou 2, Ogou 3, Anié 1, Haho 1, Haho 2 et Haho 4 et Moyen Mono 1.

En un an de la fin du projet, un atelier de déclenchement institutionnel des autorités locales (Maires, Adjoints aux maires, chefs de cantons et de villages) des dix (10) cantons couverts par l’ATPC dans lesdites préfectures conformément à la stratégie nationale est organisé mardi 28 janvier à Atakpamé a souligné M. SOBA Robert, directeur régional de Plan International, bureau d’Atakpamé.

L’objectif est de contribuer à l’élimination de la défécation à l’air libre dans la préfecture de l’Ogou à travers la construction et l’utilisation correcte des latrines familiales.

Les acteurs locaux ont suivi des présentations sur l’état des lieux et l’auto-analyse des méfaits de la défécation à l’air libre avec M. MAKPALIBE Sibité, directeur régional de l’assainissement des plateaux. Aussi un plaidoyer a été fait pour la prise de décision des autorités locales en faveur de l’élimination de la DAL et des engagements ont été pris.

Le coordinateur du projet, M. N’KOUBA Binakoudan a au cours de la rencontre présenté les différentes composantes du projet, sa spécificité, et son atout. Il a invité les acteurs locaux à s’approprier du projet et de partager l’information dans les communautés. Selon le préfet de l’Ogou, Akakpo Edoh, « la santé n’a pas de prix ». Si nous parlons des domaines notamment : l’eau, la nourriture, l’air, la route, la maison, la santé est primordiale et nos comportements font que, tous les jours nous tombons malade. A travers ce projet, nous devons changer de comportement, construire des latrines et éviter de déféquer à l’air libre afin d’éviter que nos enfants soient à l’abri des maladies.

 

 

 Landrykoss

 

 

Togoportail, l’information à votre portée

Advertisement

Publier un commentaire