Education

La semaine du normalien lancée à Atakpamé

Advertisement

La semaine du normalien, manifestation culturelle qui regroupe des élèves professeurs de l’Ecole Normale Supérieure (ENS) d’Atakpamé a été officiellement lancée mercredi.

Placée sous le thème : « 50 ans au service du système éducatif : Quelles perspectives », l’édition de cette année est marquée par l’apothéose du jubilé d’or de la création de l’ENS et le lancement des manifestations de la semaine du normalien.

Occasion de permettre aux élèves professeurs d’arranger le calendrier des activités pédagogiques pour se distraire, s’échanger les idées bref pratiquer des activités folkloriques de leurs milieux d’origine et sportives et la remise des distinctions honorifiques à des personnalités qui ont œuvré pour la vie de l’école.

 Les travaux de cette semaine du normalien ont été lancés par le Ministre de Enseignement Supérieur et de la Recherche, Pr. Koffi AKPAGANA en présence du directeur de cabinet du Ministre de l’enseignement primaire et secondaire, Komla AMESSIAMENOU, des anciens ministres NUBUKPO, et GALLY, de la directrice de cabinet du Ministre de Enseignement Supérieur et de la Recherche, du président de la délégation spéciale de la commune d’Atakpamé, Adjonou Kasségnè, des enseignants chercheurs, des autorités traditionnelles, militaires et religieuses ainsi qu’une foule d’élèves normaliens.

« La première phase du jubilé d’or entamée depuis l’année dernière, nous a permis d’avoir au travers d’un état des lieux, une vision retro-prospective de cette grande école, en prenant à témoin ses réussites et ses échecs, et en fixant le cap sur un avenir prometteur. Nous devons continuer à travailler ensemble au rayonnement de cette école, en lien avec les nouvelles orientations de la politique éducative du gouvernement dans le cadre de la mise en œuvre du PND » a expliqué le Ministre AKPAGANA.

Le directeur général de l’ENS, Dr Adji Sardji ARITIBA a dressé la gratitude de l’ENS aux ministres GBEASSOR et GALLY dont le rôle a été décisif dans la mise en œuvre des instructions du président Faure Gnassingbé.  Il a salué le soutien indéfectible d’éminentes personnalités du monde universitaire et ses collègues enseignants retraités ou encore en activité et les agents non enseignants.

Le directeur de cabinet du Ministre de l’enseignement primaire et secondaire, Komla AMESSIAMENOU a souligné que, « dans la vie d’un homme, à 50 ans on est jeune, sans l’être vraiment. Ainsi, l’on est en droit de se demander si l’ENS, en tant d’institution publique de formation des enseignants du secondaire remplit toutes les conditions pour répondre à ses obligations ? ». Il a exhorté tous les acteurs concernés à nourrir des réflexions allant dans le sens de redonner davantage les blasons de cette école.

Pour le président du comité d’organisation, AVEGNON Délali Médard, célébrer les 50 ans de l’Ecole normale, c’est entrer dans l’histoire sans vraiment le savoir et à la nation, donné une base fondamentale. Il a rendu un hommage à tous les anciens normaliens spécialement à Basile KEKESSI qui avec ses 82 ans est encore parmi eux pour dire à l’ENS ses profonds liens tout en remerciant les ministres et autres personnalités dont l’encens de la présence embaume cette manifestation.

 

Landrykoss

 

Togoportail, l’information à votre portée

Advertisement

Publier un commentaire