Au fil des questions réponses

Samuel U. MMAJU : «  Nous invitons les populations à sortir massivement et voter pour le parti Union pour la République (UNIR) »

Advertisement

 

Samuel U. MMAJU est un chef d’entreprise. Il est Togolais et les questions de développement lui tiennent à cœur. Dans la commune d’Amoutivé, il se présente aux élections locales sous la bannière de l’Union pour la République (UNIR).

Ses projets sont grands. Ses ambitions, aussi. Pour lui, la synergie avec les autorités locales  est un véritable accélérateur du changement. Il y croit.

A l’orée de ses élections prévues le 30  juin prochain, cet entrepreneur se confie à notre rédaction et explique sans ambiguïtés ses projets pour le Golfe 4 et sa perception des élections municipales.

Togoportail :Présentez-vous à nos lecteurs ?

Je suis Samuel MMAJU, opérateur économique et directeur de société. Je suis également consultant en communication. Nous croyons beaucoup en la vision du chef de l’Etat, Faure Gnassingbé et en tant que jeune, nous sommes confiants en l’avenir. Nous avons décidé aujourd’hui de contribuer au développement de notre communauté. Nous sommes décidés à y arriver.

 

Togoportail :Vous êtes candidat aux élections locales pour  le Golfe 4. Quelles sont vos ambitions pour votre commune?

Aujourd’hui, il y a la politique de décentralisation qui a  été prônée par le gouvernement pour permettre aux communes de s’autogérer. Nous remercions le chef de l’Etat pour cette brillante initiative. Cela permet aux communes de gérer proprement leurs communautés, prendre le train du développement en marche, détecter les problèmes qui minent les populations pour mieux y répondre. Les conseillers municipaux seront plus proches de la population pour l’aider, apporter des solutions concrètes aux problèmes qu’elle rencontre. Ces élections locales

Togoportail :Quels sont les problèmes que vous avez identifiés dans votre localité ?

La commune d’Amoutivé fait partie des plus anciennes de Lomé. Le problème d’eau, de salubrité, de sécurité se posent à la population. Nous avons pris acte de ces problèmes. Nous travaillons en synergie avec les Comités de développement de quartier (CDQ) pour recenser les différents besoins. L’objectif est de pouvoir satisfaire la population. Les problèmes d’inondation ont été soulignés et nous comptons une fois élus, aider cette population à pouvoir s’en sortir.

Nos projets rentrent dans la droite ligne des objectifs du Plan national de développement (PND). Nous voulons lutter contre la pauvreté avec par exemple un appui du Fonds national pour la finance inclusive (FNFI). A travers ce mécanisme de l’Etat, nous comptons contribuer au développement des activités génératrices de revenus des femmes surtout. Leur autonomisation fait partie de nos priorités.

Il y a le projet CIZO qui consiste à installer les kits solaires pour électrifier plus de ménages. Nous étudierons la possibilité de l’implémenter dans notre localité afin que plus de ménages soient électrifiés. L’électricité apporte beaucoup au développement d’une communauté.

Il est question pour nous d’aider surtout les populations riveraines qui sont proches du marché à se sentir en sécurité. Cette dernière est aussi très importante pour le bien-être de chacun de nous.

Le côté social est aussi d’une importance capitale. Nous allons travailler pour doter la commune de plus latrines publiques, d’écoles, entre autres. Nous avons beaucoup de projets et une fois élus, nous allons les dévoiler et les exécuter. Nous allons tout mettre en œuvre pour que notre commune soit un exemple.

Togoportail :Comment voyez-vous la collaboration qui doit exister entre la mairie et les autres autorités locales ?

Dans notre dynamique, il faut que nous travaillions mains dans les mains avec les institutions. Nous remercions les CDQ qui font déjà un travail formidable à la base.  A partir de ces travaux, nous allons en faire plus. En étant plus proches de ces autorités locales, nous pouvons faire beaucoup de choses.

Togoportail :L’emploi des jeunes est une question préoccupante dans tout le pays. Que comptez-vous faire au niveau de votre commune ?

Le problème de l’emploi des jeunes est une réalité. Le gouvernement y travaille. Nous voulons à notre niveau créer plus d’emplois pour les jeunes. Avec les élections locales auxquelles nous participons, nous souhaitons créer des opportunités de travail aux jeunes de notre localité, les soutenir à faire des activités génératrices de revenus pour leur propre épanouissement. Nous vous garantissons que la population aura bientôt les retombées des actions que nous allons poser  à leur endroit.

Togoportail : Quels sont vos mots de fin ?

Nous invitons les populations à sortir massivement et voter pour le parti Union pour la République (UNIR). Quant aux habitants de la commune d’Amoutivé, nous les convions à nous choisir afin qu’on puisse réaliser les projets prévus.

 

La Rédaction

Togoportail, l’information à votre portée

Advertisement

Publier un commentaire