Politique

Anié : Le problème de carte d’identité est une histoire ancienne

Advertisement

Le préfet de l’Anié, Ezoula Agoro Balabawi et le commissaire de police d’Anié, Pali Matozoué, ont officiellement lancé le 22 juin au commissariat de police d’Anié le service d’établissement des cartes nationales d’identité en présence des responsables politiques administratifs, transitionnels, religieux, des forces de l’ordre et de sécurité et d’une grande foule.

L’objectif principal de l’installation du service d’établissement des cartes nationales d’identité au commissariat de police d’Anié est de rapprocher l’administration de l’administré en vue de diminuer les tracasseries aux populations de l’Anié qui allaient jusqu’à Atakpamé pour se faire établir ces cartes.

Le matériel dudit service a été fournit par la direction générale de la documentation nationale avec l’appui de certaines bonnes volontés pour l’aménagement des locaux.

Le commissaire de police de la ville d’Anié, Pali Matozoué a rappelé à la population de l’Anié les pièces à fournir, notamment, la naissance, le certificat de nationalité, la preuve de la profession etc… avant d’avoir sa carte après deux semaines.

Peu avant la coupure du ruban symbolique et la visite des installations du matériel le préfet de l’Anié, Ezoula Agoro a salué cette initiative du commissariat de police d’Anié et la direction générale de la documentation nationale pour le matériel fournie afin de réduire la distance à parcourir par sa population en vue de se faire établir ces cartes à Atakpamé avec tous les risques.

Horou  Innocent/Landrykoss

Togoportail, l’information à votre portée

Advertisement

Publier un commentaire