Santé

Togo/Santé : journée internationale de l’Autisme, l’ONG AVeG montre la voie aux autorités

Advertisement

L’association Vivre et Grandir (AVeG) a marqué en différé ce Samedi 6 Avril la journée Internationale de l’Autisme qui est une trouble qui envahit le cerveau. Depuis longtemps méconnu de la population togolaise, l’association a pris sur elle de faire connaître ce handicap au grand public à travers une conférence de presse animée par le Dr KOUVAHEY Damien et Max ADEDJE.

Célébrée le 2 Avril de chaque année, la journée internationale de l’Autisme est instituée par la communauté internationale en vue de mettre à la lumière les conséquences de ce mal. C’est aussi  l’occasion pour chaque pays dont le Togo de faire tomber le voile sur ladite maladie.

Selon Dr KOUVAHEY Damien, président de l’Ong Visa et membre de AVeG : « l’autisme est une trouble envahissant qui empêche le développement du cerveau. Il se manifeste souvent par un trouble de la communication ou encore un manque de socialisation chez les personnes atteintes de l’autisme ».

Les causes de ce handicap ne sont jusque-là pas claires selon plusieurs sources mais se manifestent selon des recherches à partir de l’âge de 3 ans. La maladie est causée par un diabète gestationnel, des troubles neurosensoriels ou encore la présence dans la famille d’un autiste. « D’autres causes nous amènent à l’âge de la conception des grossesses » à laissé entendre M. Damien.

Cependant, le Trouble du Spectre Autistique (TSA) est encore très peu connu des populations. Au Togo, c’est l’ONG Autisme Vivre et Grandir (AVeG) qui va au front contre cette maladie. Son président M. Max ADEDJE a pris sur lui de mettre tout en œuvre pour soulager tant soit peu avec le temps la souffrance des parents des enfants autistes.

Crée en octobre 2015, M. Max et son association ambitionnent  de mettre en place un centre de prise en charge afin de réussir la rééducation des enfants atteints et de faciliter leur réinsertion sociale. Ceci à travers la formation des professionnels de la santé et la prise en charge des enfants. Le projet qui compte 4 phases devra couter 860.252.000 FCFA.

Prudence A.

Togoportail, l’information à votre portée

Advertisement

Publier un commentaire