Société

Ogou/ milieu scolaire : les ONGs sont pour un meilleur traitement des personnes handicapées

Advertisement

Une minute de bruit, c’est ce que l’on peut retenir de la campagne de sensibilisation dénommée « Tirer la Sonnette », mercredi dernier à Atakpamé.

Les élèves des établissements scolaires du (CEG Nyékonakpoè, EPP Nyékonakpoè, Lycée d’Enseignement Technique et Professionnel d’Atakpamé ont dans le cadre de la célébration de la journée internationale des personnes handicapées attiré l’attention des autorités sur les conditions de vie de ces personnes en faisant une minute de bruit.

Les élèves ont également porté des pancartes qui exprimaient leur désir de voir les conditions de vie de ces personnes améliorées et un mémorandum a été remis aux autorités en charge l’éducation.

La campagne, ‘’Tirer la sonnette’’ est organisée à Atakpamé par l’ONG Odjougbo, en collaboration avec Belle Porte, avec l’appui technique et financier de la FETAPH.

Pour Mlle, Odah Kawodjou, l’assistante  de la Coordinatrice, « l’éducation de cette couche sociale est toutefois indispensable pour leur permettre de développer leurs connaissances, leurs potentialités pour plus tard participer au développement du pays. Ce serait une grave erreur de penser que les enfants handicapés sont condamnés à être des éternels assistés et n’ont rien à apporter à la société ».

Le chef d’inspection, M. Sablassou a de son côté souligné que, les actions sont déjà menées en faveur d’une amélioration des conditions de vie des enfants handicapés en milieu scolaire. « Le gouvernement déploie des moyens pour favoriser l’accès dans les écoles aux enfants handicapés en leur construisant des rampes, la formation des enseignants en langue de signes, la formation professionnelle des jeunes handicapés et d’autres mesures viendront pour assurer leur autonomisation », rassure-t-il.

Landrykoss

Togoportail, l’information à votre portée

Advertisement

Publier un commentaire