Advertisement
Education

Le Dual s’invite dans la formation technique

Advertisement

La formation « Dual de type coopératif » initiée par le gouvernement Togolais a été officiellement lancé mercredi dernier à Atakpamé lors d’une cérémonie conduite par le président de la délégation spéciale du conseil de la préfecture de l’Ogou, M. Arouka Dodzi.

Le programme dénommé « Programme pour la Formation Professionnelle et l’Emploi des Jeunes » (ProFoPEJ) est  piloté par le Comité de Suivi de la Formation et de l’Insertion Professionnelle (CoSFIP). Il  est initié avec l’appui de la GIZ.

Il va permettre au Togo de disposer des modules de formation à travers la méthodologie DACUM dans la région des plateaux dont plusieurs domaines ont été retenus à savoir : la mécanique deux roues, la mécanique automobile, la menuiserie bois, l’électricité bâtiment et la coupe couture.

« Ce programme trouve sa substance  du fait que la formation professionnelle, de nos jours, constitue un socle incontournable dans le développement socioéconomique des pays en voie de développement. Malheureusement, il apparait que ces pays sont confrontés à une démographie galopante de la population jeune et à la problématique de l’emploi. Face alors à cette situation, la formation professionnelle constitue une riposte à la montée du chômage et une garantie de l’auto-emploi » a souligné M. Arouka Dodzi.

Pour M. Lémou Ahéza, représentant du ministère de l’enseignement technique et de la formation professionnelle, son département a relevé beaucoup d’insuffisances et c’est ce qui explique le chômage à l’endroit des jeunes sortis des centres de formations.

« Le Chef de l’Etat et les membres du gouvernement ont vite fait de prendre la mesure de la chose et ont mis en œuvre ce système de formation qui désormais donnera toutes les compétences possibles aux jeunes artisans qui sont sous contrat d’apprentissage chez les patrons artisans qui vont venir suivre les cours de haute technologie dans un centre agréé », précise-t-il.

Le chef d’inspection de l’enseignement technique, M. Nicoé Sélom Jean-Bâptiste a situé le cadre dual, son importance, son objectif, et sa finalité. Il a souligné que « le dual un est mode de formation en alternance,  les apprenants  quitteront leurs ateliers pour un centre de formation agréé. Cela permettra aux apprenants d’acquérir les compétences techniques et professionnelles dans l’exercice d’un métier ».

Le président de la chambre de métier de l’Ogou, M. Agbéti Franck et le proviseur du Lycée d’Enseignement Technique et Professionnel d’Atakpamé, M. Bouti Kodjo, ont rassuré tous les acteurs impliqués qu’ils joueront leurs rôles afin de rendre favorable le déroulement normal de la formation. Etant entendu que le partenariat entre les artisans d’Atakpamé et le LETP existait déjà, le Dual Coopératif ne vient que renforcer ce partenariat a souligné M. Bouti Kodjo.

Landrykoss

Togoportail,l’information à votre portée

Advertisement

Publier un commentaire