Développement

Ogou active sa lutte contre la chenille légionnaire d’automne 

Advertisement

La lutte contre la chenille légionnaire d’automne prend une autre tournure grâce aux techniciens agricoles de l’ICAT, des DRAEP et des ONGs depuis ce vendredi.

Un atelier de formation de deux jours est en cours sur les techniques agricoles et la lutte contre de la chenille légionnaire d’automne. Des formateurs comme M. Djatoite Blaise Minto, ingénieur agrochimiste, chef division phytopharmacie à la direction de la protection des végétaux, Sanvee-Bolor Ayaba, ingénieur agronome en protection des végétaux, M. Kassagnè Fantché, chef section quarantaine phytosanitaire ont été conviés.

Cet atelier organisé par le Ministère de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche à travers la Direction de la Protection des Végétaux est financé par l’Etat togolais et la représentation de la FAO au Togo.

Les participants sont outillés sur la biologie, l’écologie, la connaissance et détection de la chenille légionnaire ; la méthode de surveillance et d’évaluation des attaques de la chenille voire  les méthodes de gestion et de lutte contre la chenille légionnaire.

La formation prend en compte la réglementation phytosanitaire au Togo ; la classification et dangers des pesticides agricoles ; les pesticides agricoles, leurs utilisations rationnelles et sécuritaires et une vidéo documentaire.

L’heure est aux mesures visant à venir à bout de ces ravageurs de cultures qui risquent de réduire les efforts du gouvernement à zéro.

Selon les spécialistes, la chenille légionnaire est un nouveau ravageur qui est souvent méconnu. Raison de plus pour amener les acteurs de la chaîne agricole à mieux la connaitre et être aux aguets.

Landrykoss

Togoportail, l’information à votre portée

Advertisement

Publier un commentaire