Développement

L’hévéa, une plante qui créé aujourd’hui de l’emploi et de la richesse

Advertisement

Le Lions Clubs Lomé Cascade a organisé mercredi en collaboration avec le Cabinet de Formation et de Création de Plantation d’Hévéa (CFCP) au Restaurant Vivi Royal à l’intention des jeunes et ses membres, une séance de formation sur la culture d’hévéa au Togo. Placée sous le thème : « Investir dans la culture d’hévéa au Togo », cette formation vise à inciter les jeunes en quête de l’emploi à s’engager dans cette culture qui créé aujourd’hui de l’emploi et de la richesse.

Selon Sei Sylvain Jonas, Directeur général du CFCP, l’hévéa qui est cultivé pour son latex, est une plante qui créé de l’emploi et de la richesse.

« Celui qui s’engage dans l’hévéaculture est un investisseur qui va créer des emplois et de la richesse pour lui-même, autour de lui et pour son pays. L’économie de la Côte d’Ivoire est basée sur l’agriculture et surtout la culture d’hévéa qui lui a permis d’avoir aujourd’hui un PIB très élevé et de soutenir la culture du café-cacao. La culture d’hévéa peut aussi réussir au Togo parce que le pays a la même température et le même climat que la Côte d’Ivoire », a indiqué M. Sei.

La première récolte d’hévéa se fait au bout de cinq (5) ans et le producteur d’un hectare d’hévéa peut gagner entre 250 000 à 300 000 FCFA par mois et ce jusqu’à 35 ans. La culture d’un hectare d’hévéa peut coûter environ 2 800 000 FCFA. Et déjà avec 50 hectares d’hévéaculture, les firmes multinationales se positionnent pour l’achat.

Au Togo les zones qui sont propices à cette culture sont les zones maritimes, centrales et des plateaux. Mais l’hévéaculture nécessite beaucoup d’entretien, ce qui fait que celui qui s’engager dedans, doit se référer au CFCP de la Côte d’Ivoire installée au Togo depuis plus de deux (2) ans déjà

Rhodes Pédro Laurenzo, président du Lions Club Lomé Cascade donne les raisons qui motivent l’organisation de ladite formation.

« Cette formation s’inscrit dans la ligne droite des objectifs du Lions Club qui veut impacter la jeunesse. Nous voulons à travers cette formation, donner des opportunités aux jeunes dont la majorité se retrouve aujourd’hui dans le chômage, de s’engager de cette culture afin d’être demain eux aussi des leaders et indépendants financièrement », a laissé entendre M. Rhodes.

Le Lions Clubs International est la plus grande organisation philanthropique au monde.

 

Max D.

 

Togoportail, l’information à votre portée

 

Advertisement

Publier un commentaire