Advertisement
Développement

Togo/Énergie : le rapport SIE-Togo 2018 présenté aux acteurs lors d’un atelier

Advertisement

Lancé le 9 mars 2018 dernier, le Système d’information Énergétique Togo (SIE-Togo) poursuit son petit bon homme de chemin. Un atelier de présentation du rapport des résultats SIE 2018 a réuni ce 31 Octobre les acteurs concernés, notamment la commission de l’UEMOA, l’OIF et le ministère en charge de l’énergie et des mines. Il s’agit pour les organisateurs de concevoir, créer, et mettre à jour une base de données énergétique dans l’espace de l’Union Économique et Monétaire Ouest Africaine.

Initié par le SIE- UEMOA, ce rapport qui sera présenté aux acteurs concerne les années 2000-2017. Il vise à faciliter la diffusion rapide et l’échange d’informations énergétiques (bilan, rapport et tableaux de bord) parmi les États membres.  Pour y arriver, la commission de l’UEMOA a désigné l’Institut de la Francophonie pour le Développement Durable (IFDD), organe subsidiaire de l’organisation Internationale de la Francophonie (OIF) comme  Agence d’exécution.

Pour le coordonnateur SIE-TOGO, M. GBANDEY Gbaty Tiadja: « le Togo bénéficie tout comme les huit autres pays de l’appui de l’OIF et de L’UEMOA pour renforcer sa capacité à produire des statistiques énergétiques. À ce titre, l’équipe mise en place au Togo a collecté des données auprès des fournisseurs et élaborer le bilan énergétique ». « Les premiers chiffres qui sortent de ce bilan énergétique révèle qu’en 2017, nous avons consommé 2 millions 29 milles tonnes équivalent pétrole et cette consommation est dominée par la biomasse qui représente 75,5 suivi des produits pétroliers 18,9% et l’électricité 5,6% », a-t-il  indiqué.

Pour sa part, M. Éric ADJA du Bureau Régional de l’OIF, représentant son collègue de l’IFDD a dans son allocution  « loué cette collaboration de son institution avec l’UEMOA qui permettra à la sous-région d’une part d’échanger les informations nécessaires en matière de l’énergie et d’autres parts à permettre à la commission de L’UEMOA d’avoir une vue globale de la situation énergétique ».

Prenant en son tour la parole, M. SIMGO du ministère de l’énergie a au nom du ministre rappelé l’importance du SIE-TOGO qui va réduire la pauvreté en favorisant l’accès aux services énergétiques des populations. Il a ensuite encouragé les acteurs de l’atelier à posséder les résultats de ce rapport et a réitéré le soutien du gouvernement togolais aux côtés des partenaires que sont l’OIF et la commission de L’UEMOA.

Rappelons que pour le Togo, la consommation par tête d’habitants est de 0,29 tep, entre 2000-2017, la consommation énergétique a crû de 86% et le taux d’accès en 2017 a atteint 40%. Ces chiffres montrent à suffisance que les défis en matière énergétique sont énormes et que, aucun pays en lui seul ne peut en sortir s’il ne dispose pas des informations fiables. D’où l’importance de la mise en place de cet outil qu’est le Système d’information Énergétique UEMOA.

Prudence A.

Togoportail , l’information à votre portée

Advertisement

Publier un commentaire