Advertisement
Développement

Togo/Marché public : pour une meilleure gouvernance économique, un réseau africain voit le jour

Advertisement

L’Afrique ne veut pas être en marge du développement économique que connaissent les autres continents notamment  l’Asie, l’Europe et l’Amérique. Pour ce faire, les responsables  des commandes publiques de l’Afrique francophone ont décidé de se réunir à Lomé ce 29 octobre pour jeter les bases  d’un réseau susceptible  de les aider à partager des expériences sur des sujets liés à la commande publique. Cette rencontre de haut niveau s’inscrit dans la dynamique enclenchée par les gouvernements de différents États africains, pour moderniser la gestion de la commande publique.

Les travaux vont amener les participants à approfondir leurs réflexions sur la création et l’opérationnalisation du Réseau Africain de la commande publique. Cette initiative fait suite à la conférence de 1998 tenue à Abidjan en Côte d’Ivoire, au cours de laquelle moult actions, ont été entreprises au niveau des ensembles régionaux. Cette envie de mettre en place ce réseau africain de la commande publique, a été entérinée au forum de haut niveau sur la réforme de la passation des marchés publics tenu à Tunis en 2009.

Le Réseau Africain de la commande publique permettra une fois mise en place, de mobiliser les acteurs, favoriser le partage de l’information, mutualiser les expériences et promouvoir une seconde génération de réformes des marchés publics. Il permettra de façon technique d’accompagner les gouvernements dans la modernisation et la rentabilisation des acquisitions publiques sur le continent africain.

Pour René KAPOU Directeur Général de l’ARMP et président du comité d’organisation de cette réunion de Lomé, les assises de la rencontre sont une occasion pour l’obtention de résultats concrets comme : l’adhésion au Réseau des représentants des pays africains représentés à ce rendez-vous et à l’adhésion des textes statutaires du Réseau Africain en commande publique d’une part ; et la mise en place des organes du Réseau Africain d’autre part. En dernier point, un engagement des discussions sur le forum de Dakar de 2017 sur la commande publique, sera également observé.

Ouvrant solennellement la rencontre, le ministre togolais de la planification et du développement, ASSIMAIDOU Kossi représentant son collègue de l’économie et des finances Sani Yaya, a relevé qu’en dépit des progrès déjà réalisés dans le domaine de la commande publique, du chemin reste à parcourir pour relever le défi de la bonne gouvernance. Selon lui, il y a deux principaux défis liés à la question de la bonne gouvernance en Afrique. Le premier consiste à parachever l’œuvre de la commande publique, par la simplification des procédures d’acquisition publique. Le second réside dans l’introduction de la notion d’acquisition dans la commande publique pour anticiper sur le prochain train de réformes.

« Il est évident que tous les pays africains ne sont pas logés à la même enseigne dans la gestion de la commande publique. Cette différence de niveau, loin de desservir le continent, devrait au contraire constituer un motif de rapprochement des pays » a indiqué le ministre.

Pour rappel, la rencontre prend fin le 30 octobre prochain avec des recommandations probantes pour la mise en place effective du réseau.

Prudence A.

Togoportail , l’information à votre portée

Advertisement

Publier un commentaire