Advertisement
Culture

Retour sur l’apothéose de la fête traditionnelle Odon-Itsu

 

Animations traditionnelles et folkloriques, des prières pour évoquer les manes des ancêtres, les Ifè du Grand Ogou étaient en fête samedi dernier à Atakpamé, 165 km de Lomé pour l’apothéose de leur fête traditionnelle Odon-Itsu 2018, rehaussée par la présence du Ministre de la Communication, de la Culture, des Sports et de la Formation Civique Guy Madjé Lorenzo.

Les honorables députés à l’Assemblée Nationale, Amétodji Michel, Adjamagbo, Yakpo Kossi, des chefs traditionnels, des chefs de services publics et privés, des cadres de l’Ogou, le coordinateur du réseau diaspora force et développement du Togo, Dénis Koudoagbo, le président de l’ONG Togo-to-togo Thaddée Kossi, ainsi que les jeunes étaient présents à cette fête qui retrace l’histoire des Ifè.

À travers la célébration, les organisateurs entendent revaloriser le patrimoine socio-culturel pour le développement harmonieux et durable du Grand Ogou.

Le Ministre de la Communication, Guy Madjé Lorenzo a transmis les salutations fraternelles du Chef de l’Etat Faure Gnassingbé et celui de son gouvernement à la population de l’Ogou pour les féliciter de l’organisation de cette fête Odon-Itsu. « Le Chef de l’Etat est de cœur avec la population de l’Ogou et leur souhaite une bonne fête d’Odon-Itsu qui s’inscrit dans la politique de promotion et de valorisation du patrimoine culturel de notre pays », a-t-il dit.

« La célébration de la fête Odon-Itsu revêt à nos yeux, une très grande importance. D’une part, elle constitue une occasion privilégiée de rendre hommage à Dieu, à la terre nourricière, ainsi qu’aux autres divinités qui favorisent la culture et accordent une moisson généreuse à nos populations »,  a ajouté Guy Madjé Lorenzo.

Le président du  comité d’organisation, Yao Kouye a rendu un hommage mérité au chef de l’Etat Faure Gnassingbé qui, selon lui, ne ménage aucun effort pour que le Togo demeure un havre de paix en dépit du contexte international actuel.

Yao a également souligné que l’épanouissement de toutes les filles et tous les fils de la préfecture de l’ogou et Togo demeure la première aspiration. Pour ce faire, nous avons besoin d’un climat socio-politique favorable. Nous avons besoin de la Paix.

« Ainsi, loin de favoriser un repli identitaire, nos cultures restent ouvertes sur le monde et privilégient la rencontre de l’autre », a indiqué M. Dénis Koudoagbo, coordonnateur du réseau diaspora force et développement du Togo après les réjouissances.

Le chef de l’Etat Faure Gnassingbé grâce à qui la paix et la sécurité règnent sur ce pays grâce aux projets et programmes, il faut que le monde visualise notre culture à travers nous.

Selon Thaddée Kossi, Odon-Itsu s’inscrit dans la droite ligne de la politique du gouvernement qui met tout en œuvre pour la valorisation de nos cultures qui donne une vision au Togo en marche et de la place qu’est la sienne dans le concert des nations.

Landrykoss

Togoportail, l’information à votre portée

 

Publier un commentaire