Advertisement
Culture

Ogou : Un spectacle sur la paix et le vivre ensemble

Advertisement

Il fallait être au Centre Culturel les Ambassadeurs de Vies samedi soir pour assister à la phase de restitution artistiques et médiatiques du projet Art pour la Réconciliation Nationale dans la région des plateaux (ARTPRENA) création titré Miatoglo Sauvé de Justesse des acteurs de la région des plateaux avec les chanteurs, humoristes, comédiens écrivains cinéastes, slameurs, artistes plasticiens, sculpteurs.

Démarré depuis janvier 2018 dans la région des plateaux, la séance publique de restitutions artistiques à travers un spectacle s’inscrit dans le cadre du projet appui à la promotion de la liberté d’expression, à la protection des groupes sociaux et au renforcement des partis politiques comme facteur de processus de réconciliation nationale au Togo.

Il vise à amener les professionnels du secteur culturel et créatif, les professionnels de la communication et des médias, les décideurs administratifs et politiques ainsi que les jeunes des partis politiques à prendre part au processus de réconciliation nationale au Togo.

Le spectacle est une restitution d’une création unique des expressions artistiques diverses (théâtre,  musique, danse etc) autour des valeurs telles que la paix, le vivre ensemble et la citoyenneté et qui appelle le peuple togolais aux actes citoyens, au pardon et à la réconciliation nationale.

Le projet est initié par l’Association Heinrich Klose avec l’appui financier de l’Union Européenne (UE) et le Fonds d’Aide à la Culture (FAC) avec l’appui technique de la direction régionale des Arts et Cultures des Plateaux (DRAC).

Pour le président de la délégation spéciale de la commune d’Atakpamé, Adjonou Kasségnè, « les Arts sont de puissants ferments de rapprochement des individus et des collectivités. Ils sont des facteurs de cohésion sociale, le renforcement de l’unité du peuple, le développement de la conscience et de sentiment d’appartenance à une même société.».

Selon, Elitsa Yohanes, chargé de communication à l’Association Heinrich Klose, « ces activités prévues pour se réaliser en trois phases dans les cinq régions du pays, nous ont permis d’organiser chronologiquement dans ces régions à l’endroit des artistes et des professionnels des médias et de la communication, des ateliers de formations et des résidences de créations artistiques et de productions audiovisuelles ».

Monkli Kokou, directeur régional des Arts et Cultures des plateaux a rendu un hommage mérité au Chef de l’Etat Faure Gnassingbé qui, soucieux de la véritable réconciliation entre les filles et fils du Togo, a mis en place de grandes institutions telles que la CVJR et l’HCRRUN et ne cesse de ménager aucun effort pour la pérennité et la préservation de la paix dans notre pays.

Monde invivable, zone inconsciente, population insouciante, communauté déchirée, voilà quelque mots pour qualifier MIATOGLO, ce village qui a perdu ses mœurs et ses valeurs au profit des divisions, des exclusions, du fanatisme et d’extrémisme qui laisse indifférents ses habitants. Il a fallu la mort du Chef Koumbele suite à des conflits ethniques de longue date, pour réunir le conseil des sages de la communauté histoire de  faire restaurer sa paix. C’est le thème du spectacle qui s’est déroulé en trois phases : le théâtre, la musique, et la danse.

La prestation fut appréciée par des tonnerres d’applaudissements.

La dernière partie qui mettait fin au spectacle, tous les acteurs se sont réunis sur scène, chantant côte à côte, un moment fort, un souvenir, une image de solidarité et de partage qui a émerveillé le public du Centre Culturel les Ambassadeurs de Vies.

Landrykoss

Togoportail, l’information à votre portée

Advertisement

Publier un commentaire

Convention UNESCO
Patientez jusqu'a fermeture