Société

Ogou : les acteurs de la filière Soja en réunion synthèse et d’évaluation à Atakpamé

Advertisement

 

Une vingtaine d’acteurs de la filière Soja (producteurs, transformateurs et exportateurs) des régions Kara, Centrale et Plateaux, se sont retrouvés vendredi à Atakpamé (165 km de Lomé) dans le cadre d’une réunion synthèse sur le projet : « Renforcement des Capacités Productives et Commerciales de la Filière Soja au Togo » afin de partager les résultats de la tournée de suivi conseil effectué dans les régions du Togo.

Organisée par le Ministère du Commerce et de la Promotion du Secteur Privé  (MCPSP) à travers le secrétariat de mise en œuvre du cadre intègre renforcé (SMOCIR) en collaboration avec la Direction du Commerce Extérieur, elle vise à recenser les succès des bonnes pratiques commerciales enseignées lors des formations réalisées et à identifier les défis à relever.

L’ouverture des travaux a été présidée par M. Batchassi Katchaalé, Directeur du Commerce Extérieur en présence du Coordinateur du Projet SMOCIR, M. Koka Bassolouwoè, du vice-président de l’Inter-profession Soja, M. Toyo Yao. Il s’agit d’une réunion synthèse et d’évaluation des formations et des recommandations.

C’est aussi, le lieu d’évaluer l’impact potentiel des formations réalisées ; de mesurer et apprécier les résultats immédiats enregistrés au niveau des acteurs ; d’apprécier la contribution des bonnes pratiques enseignées par le ministère proposer les actions et mesures nécessaires pour accroître la pertinence, l’efficacité, l’efficience, dans la durabilité des actions.

« C’est un devoir pour la direction du commerce extérieur de faire un suivi au niveau des différents acteurs pour voir l’impact des différentes formations réalisées, de témoigner à l’endroit des différents formateurs l’impact ou la valeur ajoutée et au-delà de prévoir des pistes pour capitaliser les acquis des différentes formations dans le cadre de ce projet qui tire vers sa fin »,  a indiqué M. Batchassi Katchaalé, Directeur du Commerce Extérieur.

Batchassi a invité les acteurs à plus d’attention et d’ouverture pour conduire cette rencontre. Pour le Coordinateur du Projet SMOCIR, M. Koka Bassolouwoè, le SMOCIR a donné un cahier de charge à la filière Soja à la direction du commerce extérieur, il est nécessaire que les outils qui ont été disséminé auprès des acteurs puissent être évalués. « Nous attendons vos réactions, comment les outils ont été utilisés, quelles sont des retombés positifs ou négatifs ou des manquements relevés au cours de l’exécution »,  a ajouté le Coordinateur du Projet SMOCIR.

Toyo Yao, vice-président de l’Inter-profession Soja s’est réjoui des différents résultats obtenus le 30 mars dernier à Kpalimé à plusieurs assemblées générales qui ont permis de mettre sur pied la Fédération Nationale des Coopératives Productrices du Soja Togo (FNCPS) de l’Association Nationale des Commerçants Exportateurs du Soja du Togo (ANCES) et l(Association Togolaise des Transformateurs du Soja (ATTS).

Rappelons que du 30 juillet au 02 Aout 2018, la délégation s’est rendue dans la région kara, centrale et plateaux pour une tournée de suivi-conseil couplée des émissions radiophoniques sur les normes et la qualité  du soja biologique et conventionnel ainsi que les formalités administratives à l’exportation.

Landrykoss

Togoportail, l’information à votre portée

 

 

Advertisement

Publier un commentaire