Advertisement
Société

COPED renforce la capacité des jeunes sur les processus électoraux et la stabilité des institutions

Advertisement

 

L’histoire récente du Togo nous renseigne que les jeunes sont les plus impliqués dans les processus électoraux et qu’ils sont aux premiers rangs des contestations qui peuvent en découler. Et eu égard aux crises sociopolitiques que traverse la sous région en générale et le Togo en particulier, le Centre d’observation et de Promotion de l’État de Droit (COPED) en collaboration avec Partenariat pour le Développement et la Gouvernance (PDG) initient deux jours d’ateliers de renforcement des capacités des jeunes et femmes ce vendredi et samedi sur les processus Électoraux et la Stabilité des Institutions dans une situation de crise.

Il s’agit pour les organisateurs de contribuer à l’enracinement de la démocratie et au renforcement de l’État de droit en entretenant les jeunes et femmes sur les lois de la République en vue de faire des jeunes, de véritables acteurs du développement dans le cadre du processus des réformes politiques mouvementées.

Pour M. Ouro-Bossi TCHACONDOH, président du COPED et Expert électoraliste: « cette rencontre se situe dans le cadre de la situation socio politique que traverse la sous-région aujourd’hui et le Togo n’étant pas épargné, il est donc important que les jeunes soient d’ores et déjà impliqués dans les processus électoraux sources de ces crises ».  C’est pour quoi le COPED a pris sur lui d’entretenir ces jeunes et femmes sur les causes et les conséquences de l’instabilité des institutions de la République afin de les amener à connaître le rôle des acteurs dans la protection des droits humains en période électorale » , a souligné M. TCHACONDOH.

Plusieurs thèmes seront abordés au cours de ces deux jours de rencontre. Il s’agit notamment de l’instabilité institutionnelle et la sécurité humaine en Afrique de l’Ouest; le processus électoral (Étapes, Activités et parties prenantes); la décentralisation et élections locales; Enjeux et valeurs des processus électoraux dans une situation de crises : cas du Togo; monitoring des droits humains en période électorale : rôles des différents acteurs.

Prudence A.

Togoportail, l’information à votre portée

Advertisement

Publier un commentaire