Advertisement
Santé

Mieux comprendre les JSE et communiquer à la population : Les acteurs intervenants dans la santé en parlent

Advertisement

Les professionnels de médias intervenants sur la thématique de  santé ont pris part mercredi à Atakpamé, 165 km de Lomé, à une rencontre de partage et d’information sur les journées de santé de l’enfant (JSE), une initiative du Comité Régional d’Organisation avec l’appui du Ministère de Santé et de la Promotion Sociale et ses partenaires financiers dont l’objectif est de contribuer à faire accepter par les ménages et les communautés, le paquet de services préventifs et promotionnels pour la survie de l’enfant de moins de 5 ans et la santé de la femme enceinte.

De façon spécifique, il s’est agi de sensibiliser 90% des autorités, administratives, coutumières, et religieuses afin de les amener à soutenir et à participer aux journées de santé de l’enfant ; informer au moins 90% des populations sur les journées de santé de l’enfant avant son démarrage (les dates, et les sites de prestation de service) ; briefer/former les différents acteurs intervenant dans la mobilisation en faveur des JSE ; accroître le niveau de connaissance de 95% des médias, des communicateurs et mobilisateurs de toutes les structures sélectionnées sur la journée de santé de l’enfant ; produire et diffuser des microprogrammes,  des supports pour la sensibilisation et la mobilisation sociale durant les journées de santé de l’enfant.

Au cours de cette rencontre, Mme Wela Magnoudewa, Mme Kpanougou Bakema, M. Apedjago Kodjo Edem ont entretenu les acteurs sur : les contextes et justifications des JSE, l’organisation des JSE, les informations essentielles sur les JSE, communication et mobilisation sociale dans le cadre des JSE, rôle des médias dans le cadre des JSE, et la gestion des rumeurs dans le cadre des JSE.

Selon Mme Wela Magnoudewa, « la fourniture de micronutriments essentiels à la survie et à la croissance des enfants a été démontrée comme une des interventions les plus efficaces pour réduire la mortalité des enfants de moins de 5 ans, et plus particulièrement la supplémentation en fortes doses de vitamine A est un contributeur important dans la réduction de la mortalité au sein des jeunes enfants. Sur cette base, le Togo a mené beaucoup de succès la supplémentation en vitamine A et le déparasitage à l’Albendazole ».

« Les JSE de cette année vont se dérouler du 19 au 22 juillet 2018 sur toute l’étendue du territoire et les stratégies que nous aurons à adopter sont entre autres les stratégies en poste fixe dans les formations sanitaires ; en poste fixe temporaire (marchés, chefferies, mosquées, églises, écoles maternelles… .) en poste avancé et/ ou mobile et c’est les enfants âgés de 0 à 59 mois et les femmes enceintes qui sont concernés »,  a ajouté Mme Wela.

Apedjago Kodjo Edem, chef service régional des établissements de soins au DRS Plateaux représentant le DR a remercié l’équipe de la facilitation qui a fait une brillante présentation et les acteurs pour leurs participations. Il reste persuadé que le travail que les acteurs feront de leur mieux pour accompagner les JSE.

Landrykoss

Togoportail, l’information à votre portée

Advertisement

Publier un commentaire