Education

Education : Jubilé d’Or de l’Ecole Normale Supérieure ENS d’Atakpamé

Advertisement

L’Administration de l’Ecole Normale Supérieure ENS et l’Association des Élèves Professeurs de l’Ecole Normale Supérieure d’Atakpamé, 165 de Lomé, célèbrent leur jubilé d’Or (50 ans) de création de ladite école.

La célébration coïncide avec la semaine des normaliens qui a pour objectif de permettre aux élèves étudiants de souffler un peu, d’échanger les idées, de se divertir en oubliant quelque peu le rythme effréné des apprentissages et du poids des évaluations.

Démarrée le mardi 17 juillet par une caravane dans la ville, cette manifestation est placée sous le thème : « ENS, 50 ans au service du système éducatif : quelles perspectives ».

Le double événement sera marqué par plusieurs activités notamment : la caravane, la prière musulmane, match de football, la messe pontificale qui sera présidée par Mgr Nicodème Barrigah, la conférence, danses folkloriques, soirée récréative, kermesse, pique-nique, soirée dansante et finale de football.

Les activités ont été lancées ce mercredi 18 juillet par le Ministre en charge de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche, Pr. Nicoué K. Broohm en présence du Directeur de l’Enseignement Secondaire Général, Alegbeh Tapha, des préfets de l’Ogou et Anié, du directeur général de l’ENS, ainsi que des autorités politiques, administratives, militaires et traditionnelles.

Le ministre en charge de l’enseignement supérieur et de la recherche Nicoué Broohm a souligné que : « l’ENS qui a formé et continue de former de milliers de cadres qualifiés, fait notre fierté, elle retient toute l’attention du gouvernement. Au-delà de ses difficultés particulières liées à certaines contingences historiques, cette école continue de jouer pleinement sa partition ». Le Ministre a salué la politique volontariste du Chef de l’Etat Faure Gnassingbé pour avoir réhabilitée en 2010 les infrastructures après sa fermeture en 2001 due à la crise sociopolitique des années 2000.

Alegbeh Tapha DESG, représentant le ministre de l’enseignement primaire, secondaire et de la formation professionnelle a rappelé l’importance du travail pour lesquels les élèves professeurs sont réunis à l’ENS. Il a transmis les chaleureuses salutations du ministre de l’enseignement primaire, et secondaire aux élèves professeurs et aux autorités.

Le directeur général de l’ENS, Sardji Adji Aritiba a adressé ses vifs remerciements au Ministre de l’enseignement supérieur, au directeur de l’enseignant secondaire et aux autorités qui ont bien voulu honorer de leur présence la cérémonie. Il a remercié les plus hautes autorités pour le soutien  qu’ils apportent à l’enseignement supérieur et remercié les professeurs pour le travail qu’ils abattent tous les jours.

Le président du comité d’organisation, Avegnon K. Delali a de son côté souligné que c’est grâce à la contribution financière des élèves professeurs des années académiques 2016-2017, des enseignants permanents, les missionnaires et du personnel non enseignant et des partenaires qu’aujourd’hui l’ENS présente un visage d’un cadre attrayant, du moins extérieurement.. Il a donc salué la contribution des uns et des autres pour la réussite des activités.

Selon le coordinateur de AEENSA, Douti Omorou, la semaine des normaliens est une occasion pour eux d’opérer un retour aux sources afin que chaque groupe ethnique que constituent les élèves professeurs, puisse vivre son folklore, sa culture à travers des démonstrations culturelles diverses.

Il a au nom des élèves professeurs exprimé sa profonde gratitude au Chef de l’Etat Faure Gnassingbé pour son souci permanent de la promotion de jeunesse togolaise.

Des prix ont été remis aux différents lauréats des concours et des distinctions aux enseignants qui ont servi la cause des élèves. Une conférence a mis fin à la cérémonie.

Landrykos

Togoportail, l’information à votre portée

Advertisement

Publier un commentaire