Advertisement
Santé

Togo : Le CHR de Dapaong passe en mode contractualisation

Le CHR de Dapaong, un hôpital public de référence dans le nord Togo est enfin passé en mode contractualisation. Ce régime, prôné par le gouvernement togolais vise à asseoir une gestion saine des hôpitaux afin d’offrir aux populations des soins de qualité irréprochable.

La cérémonie de lancement de cette approche s’est déroulée ce mardi 19 juin à Dapaong (600 km de Lomé la capitale).  Elle a été conduite par Mustapha Mijiyawa, le ministre de la santé et de la protection sociale avec la présence effective des autorités politiques, administratives, religieuses, militaires et traditionnelles de la région des savanes. Cet hôpital a donc été confié à la société OIGH, Organisation Internationale pour la Gestion Hospitalière.

« Aujourd’hui, est un grand jour pour le Centre Hospitalier Régional de Dapaong. L’approche contractuelle tant attendue devient une réalité, et nous nous en réjouissons. Le lancement de cette approche ouvre une ère nouvelle dans la gestion du CHR de Dapaong. Je tiens à vous réitérer la disponibilité du staff administratif de l’hôpital et de l’ensemble du personnel déjà mobilisé, à soutenir le processus de sa mise en œuvre, pour, davantage de satisfactions, et du bien-être sanitaire de la population », a déclaré M. BEKET Batassamsouwé Brice, Directeur CHR de Dapaon

Le principe de contractualisation repose  sur une délégation de la gestion des centres de soins à une société non étatique. Dans cet ordre d’idées, la  formation sanitaire garde son statut public ; le traitement et les motivations des agents relèvent de l’Etat, de même que l’achat, la maintenance et l’entretien des équipements.  Les frais des prestations, des soins, et d’examens restent fixés par l’Etat sont aussi du ressort de l’Etat.

La société contractante n’injecte ni ressources financières, ni équipements dans la structure. Son travail est de veiller à l’amélioration de la qualité des soins, la durabilité des matériels voire de permettre à la structure public de jouir d’une autonomie financière.

A noter que le CHU Sylavnus Olympio de Lomé et le CHR d’Atakpamé  ont déjà été contractualisés.

La Rédaction

Togoportail, l’information à votre portée

Publier un commentaire