Advertisement
Coopération

Togo : Fin de la session ministérielle ACP-UE

Advertisement

 

La session ministérielle ACP-UE est clôturée ce vendredi 01er juin comme prévue. Après deux jours de négociation entre les pays Afrique Caraïbes pacifiques et l’Union Européenne, ils ont fini par se mettre d’accord sur un certain nombre de points essentiels et primordiaux. Ces points sont tous en lien avec les réalités de ce XXIème siècle qu’il s’agisse de la migration, de l’éducation ou des questions de protection des couches vulnérables.

Les sujets phares de la session sont entre autres :  les relations entre le groupe des États ACP et l’UE après 2020, la coopération dans les forums internationaux, le changement climatique, la migration, le développement de la coopération financière, y compris la liste Union Européenne  des juridictions fiscales non coopératives, les questions économiques, y compris la coopération commerciale,  les accords de partenariat économique et le plan d’investissement extérieur européen, l’exploitation durable des ressources naturelles et éventuellement la vulnérabilité et les risques de catastrophes.

Les deux parties ont expliqué vouloir faire une déclaration commune en matière de changement climatique d’ici peu.  Concernant la migration, le Conseil a décidé de poursuivre son travail sur ce sujet important, notant le besoin urgent de créer des emplois décents, en particulier pour les femmes et les jeunes, et d’adopter une approche globale qui tire partie des avantages de la migration pour les pays de destination.

En ce qui concerne les questions de financement du développement, le Conseil a adopté une décision de réviser  l’annexe 1C de l’accord de partenariat de Cotonou afin de fournir 350 millions d’euros pour lutter contre les  violences envers les femmes et les filles et 75 millions d’euros pour soutenir le Partenariat mondial pour l’éducation.

Le Conseil s’est aussi  prononcé sur la situation des pays à revenu intermédiaire et il s’est avéré urgent qu’une attention particulière soit accordée à ce groupe de pays. Les pays ACP-UE ont  souhaité travailler encore plus étroitement pour assurer l’exploitation durable des  ressources naturelles.

 

La Rédaction

 

Togoportail, l’information à votre portée

Advertisement

Publier un commentaire