Advertisement
Culture

Togo: Convention de l’UNESCO pour le patrimoine culturel immatériel, le Togo intègre le Comité Intergouvernemental

Guy Madjé LORENZO, Ministre Togolais chargé de la culture à la 6ème session du PCI (Photo d’archives)

 

La percée diplomatique du Togo au plan de coopération culturelle internationale ne cesse de  surprendre plus d’un. La dernière en date est son élection au Comité Intergouvernemental pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel. Cette élection est intervenue à l’issue de la 7ème session de l’Assemblée générale des Etats membres de la Convention de 2003 tenue du 4 au 6 Juin dernier à Paris.

En effet, le Togo vient d’être élu aux cotés de deux autres pays africains du groupe V(a) que sont le Cameroun et le Djibouti pour siéger au sein de ce Comité intergouvernemental qui se consacre à la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel. Pour un mandat de quatre (04) ans, cette occupation du siège au sein du comité n’a été possible que grâce aux efforts que le gouvernement, sous l’impulsion du chef de l’Etat, Faure Gnassingbé, ne cesse de faire en faveur de la valorisation du patrimoine culturel immatériel togolais. Ceci a de l’intérêt pour notre pays qui dispose en effet d’un patrimoine culturel riche et diversifié.

Les défis à relever pour le Togo en tant que pays africain membre de ce comité composé de 24 Etats-membres dont 6 nations d’Afrique de la zone Groupe V (Cameroun, Djibouti, Ile de Maurice, Zambie, Sénégal et le Togo), sont entre autres, la prise en compte plus conséquente de l’apport du Patrimoine culturel immatériel dans la politique de développement à la base, la contribution du PCI à l’atteinte des ODD, la poursuite des actions de promotion, d’inventaire, de sauvegarde et de valorisation des pratiques relevant du PCI.

Le patrimoine culturel immatériel est constitué de pratiques, de représentations, d’expressions, de connaissances et savoir-faire ainsi que des instruments, des objets, des artefacts et espaces culturels qui leur sont associés, que les communautés et les groupes, le cas échant, les individus reconnaissent comme faisant partie de leur patrimoine culturel.

En rappel, la convention a pour finalités, la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel, le respect du PCI des communautés, des groupes et des individus concernés et l’assistance internationale.

Ils sont 178 pays à avoir ratifié cet instrument auquel le Togo a adhéré depuis 2009. C’est également l’une des conventions culturelles les plus importantes aux yeux de l’Unesco de par ses implications et approches systémiques avec les autres conventions culturelles de l’organisation. Cette entrée du Togo au sein du comité va certainement apporter des ouvertures significatives au pays sur le plan diplomatique et de relation de coopération internationale avec d’autres nations.

Prudence A

Togoportail, l’information à votre portée

2 Comments

Publier un commentaire