Société

Ogou : La Coopérative d’épargne et de Crédit (COOPEC) ILEMA a tenu son Assemblée Générale Ordinaire

Advertisement

 

 

Les responsables et membres de la Coopérative d’épargne et de Crédit (COOPEC) ILEMA dans la région des Plateaux-Est, étaient dimanche, à Atakpamé 165 km de Lomé en assemblée générale ordinaire.

La rencontre a permis de renouveler les organes dirigeants et de faire le bilan des activités de l’exercice 2017, diagnostiquer les forces et faiblesses des organes de gestion et de jeter de nouvelles bases pour cette année 2018.

Les participants ont adopté les différents rapports d’activités au titre de l’exercice clos le 31 décembre 2017. Ce rapport comprend quatre points essentiels : le contexte socio-économique, les actions menées, le rapport de gestion et les perspectives d’avenir.

Au 31 décembre 2017, il ressort que la COOPEC ILEMA compte 26.406 membres contre 23.349 en 2016, soit une croissance de 13,09%. Le montant de la part sociale s’élève à 88.140.500 FCFA contre 76.934.000 FCFA lors de l’exercice précédent soit 14,57% d’accroissement. Les dépôts des membres se chiffrent à 1.760.613.682 FCFA contre 1.705.080.117 FCFA l’année dernière. Pour l’année 2017 pour une croissance de 3,26%, les dépôts des membres ont été rémunérés à 2% pour une valeur totale de 17.238.101 FCFA.

Il est à noter qu’au titre de cet exercice, la collecte de tontine se chiffre à 1.259.131.150 FCFA soit une moyenne de 105.000.000 FCFA par mois. Le montant total des crédits déboursés y compris les crédits FNFI s’élève à 2.352.729.000 FCFA pour 4.289 bénéficiaires contre 2.465.588.000 FCFA au cours de l’exercice passé. Le crédit accordé s’élève à 1.407.908.000 FCFA pour 1.816 membres contre 1.600.368.000 FCFA pour 2007 membres contre 1.407.908.000 FCFA pour 1811 en 2016.

Selon le rapport financier, les encours de crédit s’élèvent à 2.043.971.701 FCFA contre 1.938.942.569 FCFA en 2016. Le portefeuille à risque de 90 jours de retard s’élève à 226.291.362, soit 11,07% provisionné à  159.842.083 FCFA dont 102.320.433 de FCFA de provision sur l’encours de FNFI. Ainsi sur le crédit FNFI, le portefeuille à risque de 90 jours est de 15,77% en fin 2017 contre 14, 02%. Or en 2015 il était de 2,04%. Il est clair, au vue de ce qui précède, que l’ensemble des crédits en retard, constitue un risque majeur pour la Coopec Ilema.

Le président du Conseil d’Administration, Afidegnon Essemalon a souhaité la bienvenue aux membres et salué la présence des autorités à cette Assemblée générale. Il a témoigné ses profondes reconnaissances au directeur général de la COOPEC ILEMA, les coopératrices, coopérateurs pour la confiance placée en lui tout en remerciant M. Adjamom l’ancien président du conseil et le préfet de l’Ogou   pour son s engagement personnel aux côtés de cette institution dans le cadre du financement des crédits FNFI qui a pour objectif de contribuer à la réduction de la pauvreté des couchés vulnérables de notre milieu.

Boussan Karimou membre du conseil de préfecture, représentant le préfet de l’Ogou, a salué la création des COOPECs sur toute l’étendue du territoire qui répond à la politique du chef de l’Etat Togolais qui voudrait que les populations aient accès à ces institutions de micro finance pour enclencher leur propre développement et partant le développement du pays. Il a lancé un appel aux sociétaires de la COOPEC de rembourser à temps et bénéficier d’autres crédits jusqu’au jour ou leurs affaires deviennent prospères.

Le président de la délégation spéciale de la commune d’Atakpamé, Adjonou Kassegne a prodigué des conseils aux  membres et aux agents collecteurs et invité la Coopec à écouter d’avantage les membres afin que les objectifs soient atteints et les défis soient relevés.

Au cours de l’assemblée générale, les membres ont élu au poste du vice-président du Conseil d’Administration C/A, M. Badjanta Koffi, et reconduit les membres du conseil de surveillance.

Landrykoss

Togoportail, l’information à votre portée

Advertisement

Publier un commentaire