Advertisement
Société Uncategorized

Le recensement des biens mobiliers et immobiliers de l’Etat se tiendra à partir du 1er juillet prochain

 

Une vaste opération de recensement des biens mobiliers et immobiliers de l’Etat se tiendra à partir du 1er juillet prochain. C’est ce qu’a annoncé le Directeur de cabinet du ministère de l’économie et des finances mardi à Lomé à l’ouverture des travaux d’une rencontre de sensibilisation des responsables des institutions de la République, des secrétaires généraux et hauts responsables des ministères, des collectivités locales et des établissements publics à caractère administratif sur la comptabilité des matières.

Organisée par le Centre autonome d’études et de renforcement des capacités pour le développement au Togo (CADERT), la rencontre de sensibilisation sur la comptabilité des matières s’inscrit dans le cadre de l’appui de l’institution au chantier de réformes de la gestion des finances publiques entrepris par le Togo depuis quelques années et financée par la Fondation pour le renforcement des capacités en Afrique (ACBF).

Selon Kossi Tofio, Directeur du cabinet du ministère de l’économie et des finances, cette rencontre rentre la ligne droite du vaste chantier de réformes que l’Etat a engagé dans le domaine des finances publiques ces dernières années, marqué par la transposition par des lois et décrets, directives de l’UEMOA y relatives. Parmi les différents textes figure le décret n°2016-060/PR portant règlement général sur la comptabilité des matières appartenant à l’Etat et aux autres organismes publics.

« Pour la mise en œuvre effective et efficace de ce décret, il est plus qu’impérieux de rassembler tous les acteurs à une séance comme celle-ci pour montrer l’importance et la nécessité de la tenue de la comptabilité des matières dans la gestion des finances publiques. La tenue de la comptabilité des matières est un gage de bonne gouvernance qui permettra aux partenaires techniques et financiers d’accompagner davantage le Togo dans les efforts de réduction de la pauvreté et de promotion du développement. A ce titre, nous comptons sur votre engagement et différents appuis afin que notre pays le Togo relève ce grand défi. Cet atelier sera suivi d’une formation approfondie des cadres de tous les ministères et institutions de la République portant sur le même thème. Après, s’en suivra une vaste opération de recensement des biens mobiliers et immobiliers de l’Etat à partir du 1er juillet 2018 », a-t-il indiqué.

Pour Mme Odilia Gnassingbé, Directeur exécutif du CADERT, la comptabilité des matières au sein des organismes publics a été relevée comme essentielle pour une meilleure gouvernance économique. « C’est donc un honneur pour le CADERT de se retrouver aux côtés du ministère de l’économie et des finances pour mener à bien ce chantier de l’intégration de cet outil à la comptabilité publique dans notre pays, conformément à la directive de l’UEMOA y relatifs », s’est-elle réjouie.

La présente rencontre permettra aux participants d’être sensibilisés sur l’importance de la comptabilité des matières dans la gestion des finances publiques, informés sur l’essentiel des dispositions du décret portant règlement général sur la comptabilité des matières appartenant à l’Etat et aux autres organismes publics, informés sur les différentes actions à mener en vue du démarrage du processus devant permettre la tenue effective de la comptabilité des matières dans tous les organismes publics assujettis.

Max D.

Togoportail, l’information à votre portée

Publier un commentaire