Développement

Le MIFA est lancé, les agriculteurs jubilent

Advertisement

Le  mécanisme incitatif de financement agricole (MIFA), fondé sur le partage de risque vient d’être officiellement lancée au Togo. Cette cérémonie a mobilisé du monde, des membres du gouvernement, représentants d’organisations internationales n’ont pas manqué le rendez-vous.

C’est pour les agriculteurs, le moment de se sentir soutenus par le gouvernement qui multiplie les efforts pour offrir à chacun des conditions de vie et de travail digne. A cette cérémonie, le Premier ministre, Komi Selom Klassou s’est réjoui de cette initiative qui viendra augmenter tant la productivité nationale que les retombées pour chaque acteur de la chaîne de valeur agricole.

Le Mécanisme Incitatif de Financement Agricole, fondé sur le partage de risque,  en abrégé MIFA sera une réponse de taille et de forme à l’épineux problème que rencontrent souvent les petits producteurs agricoles à savoir : « l’accès au financement et au crédit agricoles». De même, il  s’inscrit dans le Plan National de Développement (PND) et est par la même occasion un meilleur levier pour la levée de fonds en vue de l’atteinte des objectifs de développement durable (ODD).

Malgré les « évolutions et la place prépondérante qu’il (l’agriculture, ndlr)  occupe, le secteur agricole demeure celui des activités qui bénéficient de peu de financement et de crédit. En effet, environ 0,3% des crédits bancaires, 10% des crédits des institutions de microfinance et un niveau insignifiant de produits des assurances leur sont consacrés, comparativement aux autres secteurs d’activités », reconnait le numéro 2 du gouvernement togolais.

L’agriculture, doit-on le rappeler,  occupe une place importante dans l’économie nationale. Elle est le premier  pourvoyeur d’emploi soit plus de 70% de la population active et contribue à plus de 40% au produit intérieur brut (PIB).

La Rédaction

Togoportail, l’information à votre portée

Advertisement

Publier un commentaire