Advertisement
Economie

Togo : Octroi de 20 % de marché public, le gouvernement appuie sur l’accélérateur

Advertisement

Depuis quelques mois déjà, le gouvernement a annoncé un programme de cession de marché public destiné à la jeunesse. Il est orienté vers les entrepreneurs et les femmes. Après séances de sensibilisation, formations, ateliers, pour ne citer que ceux là, il convient d’expliciter le concept. Cette promesse du chef de l’Etat, Faure Gnassingbé contenue dans son discours à la nation en début d’année fait son bonhomme de chemin.

Lors du  conseil des ministres du 31 mai dernier,  « le Président de la République a demandé aux membres du gouvernement de faire le point de la mesure relative à la passation des 20% des marchés publics aux jeunes et femmes entrepreneurs de notre pays », rapporte le communiqué. Suite à la présentation de l’état des lieux, il a donc instruit les ministres à prendre toutes les dispositions idoines, pour que cette mesure soit traduite rapidement dans la réalité.

En termes simples, il consiste à octroyer aux jeunes et aux femmes 20 % des marchés publics.  Cela a amené les experts de l’Autorité de Régulation des Marchés Publics (ARMP) à former la cible sur le cadre juridique et institutionnel de gestion des  marchés publics au Togo, les sources et canaux d’information relatives aux marchés publics. A cela s’ajoutent la pratique de montage d’une offre concurrentielle et l’intérêt de la gestion de la sous-traitance, la détermination des prix dans les marchés publics, l’exercice des recours et jurisprudence CRD et la gestion de l’exécution des marchés publics.

Une plateforme a été mise en ligne pour enregistrer l’inscription de jeunes entrepreneurs dont l’âge est compris entre 18 et 40 ans. Plusieurs domaines d’activités sont pris en compte.  Il s’agit des Travaux (construction ou réhabilitation des ouvrages de moindre complexité, sous-traitance des ouvrages de grande complexité, travaux d’entretien des infrastructures routières, aménagement et gestion des jardins et places publics, fabrication de mobiliers scolaires) ; de Fournitures et services (services d’entretien courants, service d’entretien dans les établissements publics, fournitures d’équipements scolaires et sportifs, organisations événementielles, aménagements et gestion des parkings dans les lieux publics, etc.), ou de Prestations intellectuelles (sondages et enquêtes statistiques, prestations de consultant de moindre complexité).

Cliquez ici pour accéder au site

 

La Rédaction

Togoportail, l’information à votre portée

Advertisement

Publier un commentaire

Convention UNESCO
Patientez jusqu'a fermeture