Advertisement
Coopération

Togo/La session du conseil des ministres ACP-UE enfin ouverte

Advertisement

 

Exif_JPEG_420

La 43ème session du conseil des ministres ACP-UE est enfin ouverte. La cérémonie  a été présidée ce jeudi 31 mai par le premier ministre Komi Selom Klassou. Les délégations en provenance des pays de l’Union Européenne vont repenser de concert avec celles des pays Afrique Caraïbes Pacifique, les contours du prochain accord qui les liera.

D’ici 2020, la relation ACP-UE sera à son terme.  La relève se prépare déjà à Lomé. Cette fois, le défi est de taille. Il s’agit pour tous les pays d’envisager un nouvel accord qui prend en compte les profondes aspirations et préoccupations des populations. Il y a 18 ans, les fléaux tels que le terrorisme, le réchauffement climatique et même la migration ne suscitaient pas autant de débat qu’aujourd’hui. Tous les pays vont donc tenir compte de leurs réalités afin que chaque bloc s’en sorte gagnant.

« Le groupe ACP et l’UE se sont engagés sur la voie de la préparations des mandats de négociations qui seront échangé en août prochain… Le partenariat  ACP-UE est un arrangement de part ses origine,  sa nature, son impact, ses accomplissements en terme de nombres de pays qu’il regroupe. Il traite de thématiques vitales pour le développement de nos pays », a déclaré Smith Johnson, présidente du conseil des ministres ACP.

Le premier ministre a souligné dans son discours la nécessité «  d’amorcer ici et ensemble une vision prospective sur le nouveau départ des relations ACP-UE ». Lomé reste incontestablement un cadre historique de cette relation. En témoigne la signature des accords ACP-CEE notamment Lomé1, Lomé2,  Lomé 3, Lomé 4 entre 1975 et 1989.

« La présente session constitue donc une étape décisive dans le processus de redéfinition des perspectives d’avenir des relations ACP-UE après 2020. Elle devra  à l’aune des mutations profondes de l’environnement international et des enjeux de développement être l’occasion de décliner les orientations nécessaires sur les négociations qui vont commencer au mois d’août prochain entre nos deux parties », a laissé entendre le premier ministre.

A rappeler que  la fin de la session ministérielle ACP a été marquée par la sélection du Togo comme président du groupe de négociation post-Cotonou. Cette session s’est clôturée mercredi 30 mai. Ce jeudi, plusieurs délégations en provenance des pays de l’Union Européenne discutent sur les modalités du prochain accord avec les autres délégués des pays ACP.

La Rédaction depuis l’hôtel 2 févier où se déroule les travaux

Togoportail, l’information à votre portée

Advertisement

Publier un commentaire