Culture

Ogou : Concours de chanson Indépendance days : le CEG Nyékonakpoè sacré champion de la première édition

Advertisement

Le CEG Nyékonakpoè est sacré champion de la première édition du concours de chanson Indépendance days samedi à Atakpamé 165 km de Lomé. C’était au cours d’une soirée organisée par l’Association Club des Amis pour l’Education de Proximité (ACAEP) et ses partenaires : Itel Mobil et le Studio C7 Record.

Cet évènement a reçu l’aval des autorités de la préfecture de l’Ogou et a été marqué par la présence des autorités locales, dont le préfet Akakpo Edoh, le président de la délégation spéciale de la commune d’Atakpamé, Adjonou Kasségnè, le directeur régional des Arts et Cultures des Plateaux, Monkli Kokou, de l’honorable Adjamagbo, du commandant de la gendarmerie du groupement des plateaux, Hodin Edoh. Les responsables des établissements commerciaux de la place qui ont accompagné l’initiative financièrement et techniquement ont repondu de leur présence à cette soirée.

Sur les huit établissements scolaires identifiés dans le cadre de ce concours, cinq ont répondu favorablement à savoir : Lycée d’Atakpamé, Lycée d’Agbonou, CEG Nyékonakpoè, CEG Sada, et CEG Campement.

A la fin de cette compétition qui a duré deux heures d’horloge, c’est le CEG Nyékonakpoè qui a été retenu par les membres de jury composés de trois membres.

Les trois meilleurs établissements scolaires recevront une enveloppe, des gadgets Itel, des cahiers, des t-shirts et un bon d’enregistrement de chanson avec le Studio C7 Record et les deux autres des prix de consolations au cours d’une tournée qui sera organisée dans les jours à venir.

Selon le directeur régional des Arts et Cultures des Plateaux, « cette manifestation s’inscrit parfaitement dans la même lignée avec les priorités du gouvernement togolais en matière de promotion et de développement du patriotisme et du civisme conformément à la vision du Chef de l’Etat Faure Gnassingbé, qui est de bâtir d’ici 2030 un Togo émergent qui prend en compte tous les paramètres de la vie quotidienne dont la culture et le civisme ».

Monkli a exhorté chaque participant à démontrer dignement son ardeur, son dévouement, sa ferveur et son talent. Il a invité les participants à accepter les résultats que le jury a donné quel que soit le vainqueur, à mettre en valeur le fair-play et à faire preuve de patience et de tolérance afin d’atteindre les objectifs du concours.

Quant au président de l’Association Club des Amis pour l’Education de Proximité (ACAEP), Koumédjina Kossi Doméfa , il a profité de l’occasion pour remercier les autorités de la préfecture pour leur contribution à ce concours, les chefs d’établissements scolaires pour la mobilisation, les partenaires techniques et financiers pour leur apport à l’Association le public pour leur disponibilité et les collaborateurs qui ont œuvré de près ou de loin pour la réussite de ce concours.

Koumédjina a donné rendez-vous au public d’Atakpamé et de ses environs à l’année prochaine pour la deuxième édition.

Au cours de la soirée, les responsables d’Itel Mobil ont présenté aux publics le nouveau portable Itel A32 (F) avec capteur d’empreinte digitale pour tous.

Au paravent, une caravane Itel Mobil a sillonnée les artères de la ville. Objectif : faire découvrir la nouvelle version Itel aux populations.

Landrykoss

Togoportail, l’information à votre portée

Advertisement

Publier un commentaire