Advertisement
Economie

L’UEMOA informe et sensibilise des cadres sur la législation communautaire de la concurrence

Un séminaire national d’information et de sensibilisation sur la législation communautaire de la concurrence dans les Etats membres de l’Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA), se tient depuis ce lundi, 05 mars 2018 à Lomé. Il est organisé par la Commission de l’UEMOA, à travers son Département du Marché Régional, du Commerce, de la Concurrence et de la Coopération et regroupe une quarantaine de participants, dont des juristes, des économistes et des membres de la société civile parmi lesquels des journalistes.

L’objectif est de poursuivre la vulgarisation des règles de concurrence auprès des professionnels et d’appuyer les structures nationales de concurrence en vue de participer aux efforts de développement de la culture de la concurrence dans les pays de l’UEMOA. Cette rencontre, qui s’inscrit dans une deuxième série de séminaires nationaux d’information et de formation sur la législation communautaire de la concurrence dans les huit (08) Etats membres sur la période 2017-2018, est  appuyée par l’Union européenne, à travers le programme d’appui à l’Intégration Economique Régionale et au Commerce (IERC) et le programme d’Intégration Régionale (PIR) du 10ème FED.

Il vise aussi de manière générale, à contribuer à la consolidation de l’Union douanière en soutenant l’adoption d’une politique et des réglementations commerciales en aidant à l’élimination des barrières au commerce intra régional. Un autre rendez-vous est même déjà prévu dans la mise en œuvre de ce programme. Il s’agit d’une mission d’évaluation du cadre législatif et réglementaire des textes nationaux sur la concurrence au Togo du 19 au 23 mars prochains.

Deux allocutions ont essentiellement marqué la cérémonie d’ouverture de ce séminaire. La première est celle du Représentant Résident de l’UEMOA au Togo, M. Akoussou Raymond Krikpeu. Dans son mot de bienvenue, ce dernier, au nom du Commissaire chargé du Département du Marché Régional, du Commerce, de la Concurrence et de la Coopération, s’est félicité de toutes les actions inestimables menées par les autorités togolaises en vue de la consolidation du Marché commun de l’Union.

Pour M. Krikpeu, « le défi de l’unification des Marchés nationaux    et de la réalisation du Marché commun va, inéluctablement, de pair avec l’information des acteurs, une parfaite transparence dans les règles de concurrence et une totale clarté dans leur application, à la fois stricte et uniforme. » A défaut, a-t-il indiqué,  le risque est important de voir se développer des distorsions de concurrence liées aux comportements des entreprises et des Etats membres, qui seraient gravement préjudiciables à l’efficacité économique et à l’intérêt des consommateurs de l’Union.

La deuxième allocution de cette rencontre est celle de l’ouverture du séminaire prononcée par le Secrétaire général au Ministère du Commerce et de la Promotion du secteur privé, M. Bamana Baroma. Il a au nom de son ministre de tutelle remercié tous ceux qui ont contribué de près ou de loin à la tenue effective de ce séminaire, après celui du 22 janvier dernier. Selon M. Bamana, « ces programmes de formation permettent de disposer des ressources humaines de qualité pour une mise en œuvre efficace de la politique et du droit de la concurrence au sein de l’Union Economique et Monétaire Ouest Africaine». Monsieur Bamana, a ensuite indiqué que le Togo a entrepris une série de réformes en vue de créer un environnement propice à son développement économique et à son insertion dans l’économie mondiale.» Parmi ces réformes figure en bonne place la règlementation de la concurrence, a précisé le Secrétaire général, M. Bamana.

En rappel, le Togo dispose d’un cadre légal qui interdit les pratiques anti concurrentielles de même que les pratiques restrictives de la concurrence.

A.E.

Togoportail, l’information à votre portée

One Comment

Publier un commentaire