Advertisement
Culture Société

ODHI s’engage en faveur de la consolidation de l’éducation au Civisme et à la Citoyenneté dans la préfecture de l’Anié des ses environs

Advertisement

Le micro projet dénommé « Consolidation de l’Education au Civisme et à la Citoyenneté dans la préfecture de’ l’Anié et de ses environnes » a été officiellement lancé à Anié vendredi 19 janvier au cours d’une cérémonie en présence du préfet de l’Anié, M. Agoro Balabarvi Ezoula, du directeur de la formation civique, M. Kossi Bokovi, du directeur exécutif de ODHI, M. Hanam Amétépé, des responsables d’ONGs et Associations et la population par l’Organisation pour un Développement Humain Intégral ODHI.

Le projet  »Consolidation de l’Education au Civisme et à la Citoyenneté dans la préfecture de l’Anié » et de ses environs est une composante des « projets citoyens 2017 » lancés par le gouvernement à travers le Ministère de la Communication, de la Culture, des Sports et de la Formation Civique pour valoriser et promouvoir le civisme et la citoyenneté dans la ville de l’Anié et de ses environs.

L’objectif est de contribuer au développement d’un environnement social où les citoyens sont plus actifs et responsables et ont une meilleure compréhension de leurs droits et devoirs et du rôle des institutions publiques.

Hanam Amétépé, directeur exécutif de l’ODHI, a expliqué que, les mécanismes de consolidation de  paix, de prévention, de gestion, de résolution des conflits et de lutte contre l’incivisme existent déjà. La nécessité de faire face aux défis et exigences de l’heure requiert, quand à elle, l’affinement des approches ou le déploiement de nouvelles stratégies pour obtenir des résultats plus efficaces, a-t-il ajouté.

Monsieur Amétépé a ajouté que le monde scolaire est par excellence le canal par lequel les notions de civisme et de citoyenneté peuvent passer pour s’enraciner dans la population car, c’est un monde de jeunes très réceptifs et qui sont les décideurs de demain.

Kossi Bokovi, directeur de la Formation Civique, représentant le ministre de la Communication, de la Culture, des Sports et de la Formation Civique a situé le contexte du projet et exhorté toute la population de l’Anié à collaborer avec les acteurs du projet pour la bonne marche des activités et de leur faciliter la tâche et de servir de relais pour partager l’information dans la communauté.

Le préfet de l’Anié, M. Agoro Balabarvi Ezoula a encouragé l’ONG « ODHI » à mettre à la disposition de ses partenaires son savoir-faire, son expérience afin de confirmer la pertinence et la justesse du choix porté sur eux.

Ezoula a lancé un appel solennel à toutes les autorités administratives, traditionnelles, politiques, religieuses et forces de sécurité de la préfecture pour qu’elles s’engagent aux côtés de ODHI et de ses partenaires en leur apportant leurs appuis multiformes dans la mise en œuvre de ce projet pour qu’ensemble, ils fassent de l’Anié un havre de paix.

Le président du conseil d’administration de l’OGN « ODHI », M. Messanh Semanou a remercié le gouvernement à travers le Ministère de la Communication, de la Culture, des Sports et de la Formation Civique pour son appui technique et financier dans l’élaboration et la mise en œuvre de ce micro projet.

Rappelons que le lancement de ce projet à Anié a ouvert la voie aux activités inscrites dans le cadre dudit projet notamment : Le renforcement de capacité des organisations de la société civile et des leaders communautaires de la préfecture de l’Anié sur le civisme et la citoyenneté, une activité réalisée après le lancement par M. Vincent Komi Liggie chef d’antenne CNDH plateaux; des tournées de sensibilisation et des conférences-débats sur le thème de la citoyenneté et du civisme dans les établissements scolaires, des activités qui seront réalisées dans les jours avenir.

LandryKoss

Togoportail, l’information à votre portée

Advertisement

Publier un commentaire