Advertisement
Santé

AIMES-Afrique satisfaite du bilan de ses activités 2017 réalisées à près de 95 %            

Près de 95 % des activités planifiées cette année par l’Association Internationale des Médecins pour la Promotion de l’Éducation et la Santé en Afrique (AIMES-Afrique) dans ses six axes stratégiques notamment les formations et recherches, les missions médico-chirurgicales, la promotion de l’éducation pour la santé, la lutte contre les maladies transmissibles et non transmissibles, le développement communautaire et la mobilisation des ressources ont été réalisées.

C’est ce qui ressort du bilan des activités exercice 2017 présenté ce vendredi 22 décembre à Lomé par les responsables de l’Association au cours rencontre à laquelle sont conviés les chefs des chefs des dix (10) villages AIMES-Afrique.

 Selon Docteur Michel Kodom, président de AIMES-Afrique, le bilan des activités 2017 est très satisfaisant puisqu’un taux de réalisation de 95 % des activités programmées pour cette année 2017 a été atteint.

« Nous avons décliné les activités réalisées dans les six axes stratégiques de notre organisation. Au niveau des formations et recherches, nous avons pu former près de 700 acteurs cette année notamment les journalistes, les agents de santé, les agents de sécurité, les magistrats, les ONGs liées à la santé, etc. Dans l’axe des missions médico-chirurgicales, nous avons réalisé 19 521 consultations spécialisées et opéré gratuitement 1664 patients dans 46 localités sur toute l’étendue du territoire national. Concernant l’axe, lutte contre les maladies transmissibles et non transmissibles à savoir le VIH, l’hépatite B, le diabète, l’hypertension artérielle, etc. nous ont également atteint un taux de satisfaction probant.

Quant à l’axe de développement communautaire, nous avons signé depuis 2016 une convention de partenariat avec dix (10) villages au Togo dans le but de travailler avec eux et aller vers le développement communautaire. Pour y arriver, nous avons défini des axes stratégiques. Nous avons donc invité les premiers responsables de ces villages à cette rencontre pour qu’on fasse ensemble le bilan de notre partenariat. Nous avons construit trois (3) bâtiments scolaires, mis en œuvre des cantines scolaires avec près de 3500 qui ont bénéficié d’un repas par jour et donné des ustensiles de cuisine aux bonnes dames pour préparer à manger aux élèves. En 2018, ces cantines scolaires seront opérationnelles. Toujours pour cet axe, nous avons pu décliner les activités à réaliser en 2018.

Nous avons des projets innovants et c’est par des sensibilisations, la concertation des acteurs que nous pouvons les réaliser pour le bonheur des communautés. Nous avons également initié un concours Awards Assainissement afin de primer le village le plus propre, l’école la plus propre et le quartier le plus propre de ces dix (10) villages. Nous avons primé aussi le meilleur personnel de l’Association et le leadership humanitaire. Pour l’axe mobilisation des ressources, il concerne nos partenaires qui nous soutiennent dans la réalisation de nos activités », a indiqué Dr Kodom.       

 A l’occasion, le concours Awards assainissement 2017 destinés à récompenser le village le plus propre, le quartier le plus propre et l’école la plus propre a permis aux chefs des villages de repartir avec des trophées, des attestations de reconnaissance et des enveloppes.

Ainsi, le quartier Ayim de Kuma Apoti a été nominé le quartier le plus propre, suivi d’Adeli de Fazao, de Mogodoe de Djapleme, d’Apegame de Dzegba Kondji, de Kablekome de Tchifama, de Donme d’Illico, de Bouda de Djamde, de Pizoske de Timbou et de Zongo d’Atalotè.

  Dans la catégorie, le village le plus propre, c’est Djamdè qui a été nominé et dans la catégorie, école la plus propre, c’est les écoles de Kuma Apoti, Dzegba Kondji et Djamdè qui ont été primées.

 Pour le régent de Djamdè, Togbui Assima, si sa localité a été primée dans toutes les catégories, c’est grâce à Dieu et surtout au dynamisme d’organisation qu’il a instauré dans son canton en matière d’assainissement. « Je profite de cette occasion pour remercier AIMES-Afrique qui nous aide dans le développement de notre canton », a laissé entendre Togbui Assima.

Max Dally

Togoportail, l’information à votre portée

Publier un commentaire