Advertisement
Politique

Togo/Politique : Pas de marches autorisées en semaine!!!

Sortie ce mardi 10 octobre des ministres Boukpessi Payadowa de l’Administration Territoiale et son Yark Damehane de la Sécurité pour mettre fin aux marches qui se tiennent pendant les jours ouvrables. Cette nouvelle mesure prise a été annoncée lors d’une conférence de presse tenue dans l’enceinte du ministère de l’Administration Territoriale de la Décentralisation et des Collectivités Locales. Une sortie  liée aux difficultés que rencontre l’encadrement des marches face aux violences dont sont victimes les autres citoyens.

Contrairement à ce à quoi l’on a assisté jusque là, les manifestations publiques ne seront plus autorisées les jours ouvrables.

En pleine semaine, précise le ministre Payadowa Boukpessi, les manifestations doivent se faire désormais en lieu fixe. En weekend, elles (manifestations) peuvent être suivies de meeting.

« Compte tenu des désagréments que les dernières marches de l’opposition  ont causé à la population nous avons décidé que la loi sur les manifestations soit  appliquée intégralement dans sa rigueur dans les prochains jours. Ainsi en semaine, les manifestations se feront uniquement en un lieu fixe et en weekend les manifestants peuvent marcher et  tenir un meeting« , a-t-il indiqué.

Pour le ministre Boukpessi, la liberté de manifester est toujours garantie au Togo et n’aura pas de blocage mais doit se faire dans le respect de la loi.

Boukpessi qui déclare avoir reçu une demande de manifestations de la coalition des 14 partis de l’opposition sur les 12, 13 et 14 octobre prochains a souligné qu’il a déjà porté l’information à la connaissance de celle-ci.

Yark  Damehane pour sa part, a déploré les violences occasionnées par les manifestations et rappelle que la loi sera dorénavant appliquée aussi bien au parti au pouvoir qu’à l’opposition.

« Je n’ai jamais entendu parler de paix dans les meetings de l’opposition mais à chaque fois elle parle de manifestations pacifiques« , a déploré le ministre en charge de la Sécurité.

Cette décision vient donc couper l’herbe sous le pied de l’opposition qui projette une nouvelle manifestation sur le 18 octobre.

Prudence A.

Togoportail, l’information à votre portée

Publier un commentaire