Advertisement
Sport

Football Moderne: Les clés d’une Equipe performante

L’évolution du football moderne exige beaucoup de travail dans l’environnement du ballon rond. Ainsi l’obtention durable de résultats probants dépend dans une large mesure de la manière dont un effectif est structuré d’un point de vue démographique, C’est-à-dire les

différents joueurs qui évoluent dans l’équipe. Partant de cela, tout club ambitieux doit être capable d’appréhender les performances individuelles afin de les mettre au service du collectif, sur une base objective.

De ce fait, plusieurs facteurs doivent être mis en évidence.  Ainsi, une analyse approfondie de Sports Bwin dispose que pour gagner des titres, il faut des joueurs sud-américains dans l’équipe. Car, selon l’une de leur statistique qui saute souvent aux yeux est que dans tous les effectifs des 50 champions à travers les plus grands championnats européens au moins un joueur sud-américain est titulaire dans l’équipe première. Plus il y en a, mieux ça devient. Plus de la moitié d’entre les équipes ont au moins quatre sud-américains qui ont joué plus de 10 matchs en championnat. Cependant, aucune équipe dans les dix dernières saisons n’a gagné de titre dans les cinq grands championnats européens sans avoir un joueur sud-américain dans leur effectif.


Avec l’engagement, la technique et la qualité du niveau élevé de jeu, nombre de joueurs sud-Américains est d’autant plus élevé dans les grands championnats, au point que, rare sont les grandes équipes qui peuvent se passer de leurs services.  Aussi, les équipes qui finissent dans le top six en bas de classement avec au moins trois quart de joueurs étrangers se sont maintenues dans 72% des cas, alors que celles qui comptent sur les talents domestiques ne se sont maintenues qu’à 42%


Au-delà de cet aspect, Bwin souligne également l’expérience des footballeurs au sein de l’équipe. Ainsi, l’étude analytique demontre que les supporters critiquent souvent les choix de l’entraineur qui ne font pas assez jouer les jeunes, mais en réalité, il est très compliqué de gagner avec une équipe de jeunes. Seulement une équipe championne sur huit dans les dix dernières années a eu trois joueurs ou plus âgés de moins de 21 ans en tant que titulaire de l’équipe ; alors que le chiffre monte à un sur trois pour les équipes classées troisième ou quatrième.

Pendant ce temps-là, plus de la moitié des équipes finissant champion ou vice-champion possèdent au moins trois titulaires âgés de plus de 30 ans ; une fois de plus à comparer avec un tiers pour les équipes du top quatre. Cela met en perspective par exemple, l’inhabilité de Tottenham à réussir le sprint final lors des deux dernières saisons. Aucune autre équipe n’a laissé autant sa chance à des jeunes pépites au dépend de vieux briscard.

Ainsi, dans leur quête de performance, les clubs de football professionnels se perfectionnent chaque jour davantage. Donc plusieurs autres facteurs contribuant à maintenir l’équipe en forme doivent être consolidés et solidifiés. Ceci est particulièrement vrai que, si l’on se réfère à la palette de compétences désormais réunies au sein des équipes les mieux organisées, on constate : le staff médical, les préparateurs physiques, les physiothérapeutes, les nutritionnistes, les psychologues, les analystes vidéo et autre statisticiens…

 

 

Publier un commentaire