Advertisement
Culture

Canal Olympia ouvre ses portes à Lomé pour lancer le processus de l’avènement d’une véritable industrie cinématographique au Togo

Le Togo vient d’être doté d’une nouvelle salle de cinéma et de spectacles dénommée Canal Olympia. Ce joyau a été inauguré mardi 24 octobre à Lomé par le chef de l’État Faure Essozimna Gnassingbé, en présence du président du Groupe Bolloré et président du Conseil de surveillance de Vivendi, Vincent Bolloré, le promoteur de l’initiative.

Située au cœur de la ville de Lomé entre les quartiers Hanoukopé et Gbadago, cette nouvelle salle de cinéma et de spectacles est un grand espace de loisirs et de divertissement dédié aux jeunes. Elle compte 300 places et est dotée d’équipements de projections numériques des plus modernes.

Pour le Contre-amiral, Fogan Adégnon, maire de la ville de Lomé, ce centre culturel vient d’agrandir la liste des infrastructures et s’inscrit dans la droite ligne de la vision du chef de l’État de réhabiliter les infrastructures urbaines pour permettre aux citoyens togolais de se divertir.

Tout en saluant la collaboration étroite étroite entre le Groupe Vivendi et l’État togolais, M. Bolloré a indiqué que cette infrastructure culturelle relie la technologie à la culture.  » Elle va permettre aux jeunes de suivre les films les plus modernes et de créer des produits culturels« , a-t-il précisé.

Le ministre en charge de la culture, Guy Madjé Lorenzo, a pour sa part, salué l’engagement du chef de l’État Faure Gnassingbé à œuvrer pour le développement de culture togolaise.

Il n’a pas manqué féliciter le porteur de ce projet de création de  »ce magnifique espace qui deviendra,…, très vite, l’épicentre de la vie culturelle, un haut niveau du VIVRE ENSEMBLE, où se rassembleront les populations jeunes, mais aussi moins jeunes », du Togo.

 »Nous présenterons ainsi très prochainement un « un code du cinéma et de l’image animée » qui au delà du fait qu’il encadrera la diffusion des œuvres cinématographiques, en garantissant notamment un quota aux productions nationales et une rémunération décente des ayants droits, il favorisera, la structuration du secteur afin que d’ici quelques années, le Togo puisse, au même titre que certains de nos voisins, produire plus de films de meilleure qualité!!! », a renchérit le ministre Guy Madjé Lorenzo.

La jeunesse du quartier Hanoukopé n’a pas manqué d’exprimer ses sentiments. Elle a remercié le Chef de l’État pour avoir initié ce projet que leur quartier a l’honneur d’abriter.

Max Dally

Togoportail, l’information à votre portée

Publier un commentaire